Ligue des champions: Butelle fait déjà le match

LIGUE DES CHAMPIONS Le gardien est passé par Lille et Valence qui s'affrontent ce mardi soir (20h45)...

— 

Le gardien Ludovic Butelle a passé trois saisons sous les couleurs valencianes et deux années avec le club lillois.
Le gardien Ludovic Butelle a passé trois saisons sous les couleurs valencianes et deux années avec le club lillois. — M.Libert / archives 20 MINUTES

Si Ludovic Butelle est aujourd'hui le gardien d'Arles Avignon, 7e de Ligue 2, le portier a déjà côtoyé le très haut niveau. Même avec peu de matchs au compteur à Valence (2004-2007) et à Lille (2008-2010),le joueur de 29 ans en a gardé d'excellents souvenirs. Avant la rencontre de Ligue des champions, il s'est essayé au jeu des comparaisons.

Club: avantage Valence. «C'est la troisième équipe d'Espagne derrière les monstres Real et Barça. Et pourtant, malgré ses problèmes économiques (350 millions d'euros de déficit) ,le club a toujours vu passer de grands joueurs comme Villa, Silva ou encore Aimar. De son côté, Lille est en progression avec le titre décroché il y a deux ans et l'arrivée du nouveau stade.»

Passion: avantage Valence. «En Espagne, contrairement à Lille où les footballeurs peuvent se balader tranquillement dans la rue, des joueurs comme Villa à l'époque ou Soldado aujourd'hui ne peuvent pas sortir de chez eux. Les gens sont fous. Ce sont de vrais inconditionnels. Tout le monde vient au stade, des grands-parents aux petits-enfants. Même si le taux de chômage est très élevé, les stades sont toujours pleins.»

Economie: avantage Lille. «Valence a de très gros problèmes économiques. Au point que le projet du nouveau stade a été laissé à l'abandon. Pourtant, il y a cinq ans, on avait fait une fête pour la pose de la première pierre avec plus de 1500 invités. Des tribunes ont même été construites mais depuis, le projet a été laissé à l'abandon à cause des dettes énormes du club..A Lille, il y a une vraie stabilité avec un projet bien défini.»

Infrastructures: avantage Lille. «A Luchin, tout est fait pour que les joueurs ne pensent qu'au foot. A Valence, c'est un peu plus vieillot. Les trois quarts du stade Mestalla ne sont pas abrités quand il pleut. Rien à voir avec le Grand stade.»

Forme du moment: match nul. «Lille connaît un début de saison poussif. Mais Valence se cherche aussi. Même s'il est très difficile de gagner à Mestalla.»