Ligue 1: «Nous ne méritions pas de gagner» reconnaît Francis Gillot

Propos recueillis par Stéphane Marteau à Lyon

— 

L'entraîneur girondin Francis Gillot, le 1er août 2012 à Naples (Italie).
L'entraîneur girondin Francis Gillot, le 1er août 2012 à Naples (Italie). — M.Ciambelli/SIPA

Votre plan de jeu a parfaitement fonctionné...

Nous avions fait la même chose à Paris et à Valenciennes, mais nous avons beaucoup plus soufferts ce soir. Aujourd'hui, nous ne méritions pas forcément de gagner. A Valenciennes et à Paris, nous avions eu un peu plus d'occasions et nous en avions moins concédé. On voit que Lyon est une bonne équipe et c'était compliqué de contenir ses joueurs. Nous avions adopté cette tactique pour les contrer parce que nous savions qu'ils ont beaucoup de qualités offensives, individuelle et collective. Cela a marché, mais nous avons eu un peu de réussite.

Votre équipe est toujours invaincue...

Oui. Nous restions sur quatre nuls dont deux à Paris et à Valenciennes. On s'aperçoit d'ailleurs que ce n'était pas si mauvais que ça de faire un nul à Valenciennes puisqu'ils en ont mis quatre à Marseille. Les deux nuls un petit peu gênant c'était contre Nice et Ajaccio. Aujourd'hui, nous récupérons ces points perdus et nous restons invaincus. Ca fait 17 matchs. C'est toujours intéressant d'avoir ce challenge. On l'a rappelé aux joueurs juste avant de rentrer sur le terrain parce que c'est un challenge qui peut leur permettre de se maintenir sous pression.

Cette victoire lance idéalement cette semaine non ?

Il nous attend un match en Angleterre qui sera à peu près du même tonneau. Nous avons fait beaucoup d'efforts aujourd'hui, j'espère que nous aurons récupéré parce que franchement ce soir nous avons beaucoup couru dans le vide, nous avons beaucoup couru après le ballon. Nous aurons quatre jours pour récupérer. J'espère que nous ferons les choses correctement.