L'OL se sent floué par l'arbitrage

A Lyon, Stéphane Marteau

— 

Lisandro après une occasion manquée contre Bordeaux, le 30 septembre 2012 à Lyon.
Lisandro après une occasion manquée contre Bordeaux, le 30 septembre 2012 à Lyon. — L.Cipriani/SIPA

Il fut un temps où Jean-Michel Aulas serait monté au créneau pour crier au scandale et vilipender le corps arbitral. Mais le président de l'OL ne s'est pas présenté devant les micros, dimanche soir, pour commenter le but injustement refusé à Alexandre Lacazette qui aurait permis aux Lyonnais de revenir à la hauteur de Bordeaux. Les acteurs du match s'en sont chargés à sa place. «Je n'ai vraiment pas envisagé que le but soit refusé car je sais que le ballon n'est pas sorti», a réagi l'attaquant rhodanien. «C'est le tournant du match car on aurait beaucoup plus souffert si le but avait été validé», a reconnu Francis Gillot, l'entraîneur des Girondins, à l'issue du succès de son équipe (0-2).

Garde n'est pas favorable à la vidéo

Son homologue lyonnais a tenté de contenir sa colère, mais a admis sa «frustration». «L'arbitre s'est trompé, c'est malheureux pour nous, de la même manière que la semaine dernière à Lille il s'était trompé et que c'était aussi malheureux pour nous. Cela fait quand même beaucoup. Nous ne devons pas être dans une bonne série à ce niveau-là. On se bat déjà contre onze adversaires, alors si on doit aussi se battre contre un douzième homme...», a déclaré Rémi Garde. Pour autant, ce dernier n'a pas souhaité relancer le débat sur l'usage de la vidéo. «De toute façon, je ne suis pas spécialement pour. Ce soir, ça nous aurait servi, mais ce n'est pas pour ça que ça me fera changer d'avis sur le sujet», a-t-il ajouté. Bafétimbi Gomis s'est quant à lui refuser à accabler les hommes en noir. «Ce n'est pas facile pour eux. On dit souvent que dans la saison, ça s'équilibre. Espérons qu'on marquera aussi des buts hors-jeu ou des buts accordés alors que le ballon est sorti.» Une analyse peut-être partagée par Jean-Michel Aulas et qui pourrait expliquer son mutisme. Allez donc savoir!