Euro-2006 d'athlétisme : Barber en tête, mais blessée à la cuisse gauche

— 

Eunice Barber, qui vient défier sur ses terres Carolina Klüft à l'heptathlon, a une nouvelle fois la charge de lancer sur de bonnes bases une équipe de France ambitieuse, malgré des blessures, lundi aux  Championnats d'Europe d'athlétisme à Göteborg, en Suède.
Eunice Barber, qui vient défier sur ses terres Carolina Klüft à l'heptathlon, a une nouvelle fois la charge de lancer sur de bonnes bases une équipe de France ambitieuse, malgré des blessures, lundi aux Championnats d'Europe d'athlétisme à Göteborg, en Suède. — Jeff Haynes AFP

Eunice Barber occupait la tête de l'heptathlon après les deux premières épreuves, le 100 m haies et la longueur, mais elle souffrait d'une douleur à la cuisse gauche gênante pour la suite de la compétition, lundi aux Championnats d'Europe d'athlétisme à Göteborg.
La championne du monde 1999 s'est fait mal en faisant de petites accélérations dimanche et a dû se faire poser un "strap" lundi avant le 100 m haies, qu'elle a remporté en 13 sec 11/100, à 31 centièmes de son meilleur temps de la saison (12.80), malgré un vent nettement favorable (1,0 m/s).
Elle a ensuite franchi une barre à 1,89 m à la hauteur, tout comme sa grande rivale suédoise Carolina Klüft, qui l'avait battue lors des Mondiaux-2003 et 2005, avant d'aller se faire soigner par le kiné.
Avant la 3e épreuve, le poids (15h30 GMT), Barber compte seulement 36 points d'avance sur Klüft, contre 153 l'an dernier à Helsinki.
La Suédoise, en larmes sur le terrain d'échauffement après avoir ressenti sa douleur récurrente derrière les cuisses "de manière plus intense que jamais", a finalement passé sans encombre l'épreuve qu'elle redoutait le plus, les haies, et n'est "pas inquiète pour le poids".
Dans les autres épreuves de la matinée, sur 100 m, les trois Français en lice se sont qualifiés.
Ronald Pognon a remporté sa série en 10 sec 26 (vf: 0,7 m/s), le troisième meilleur temps du premier tour, Oudéré Kankarafou a terminé troisième de la sienne (10.40) et Dimitri Demonière, seulement 6e, a été repêché au temps (10.51).
Sur 400 m, Marc Raquil, vainqueur de sa série en 45 sec 65 et Leslie Djhone deuxième de la sienne (45.67), se sont également qualifiés sans souci pour les demi-finales. Brice Panel, 7e de la sienne en 46 sec 98, est en revanche passé à la trappe, tout comme les deux lanceurs de poids, Yves Niaré (18,70 m) et Gaëtan Bucki (18,94 m), ou la lanceuse de marteau Stéphanie Falzon (65,71 m).
Elle n'accompagnera donc pas en finale Amélie Perrin (67,28 m), qualifiée avec le 11e jet des qualifications.