Le NRB va devoir s'énerver

— 

Oh la vilaine victoire ! Samedi, les filles de Nantes Rezé se sont imposées

(55-51) à l'open de la Ligue, à Paris, contre Aix, au terme d'un match médiocre. « L'essentiel est là, la victoire, retient toutefois le nouveau coach Emmanuel Coeuret. Mais c'est vrai, c'était peu glorieux. C'était un petit match de Ligue. » Une rencontre jalonnée de mauvaises passes des deux côtés et un taux de réussite catastrophique (35 % pour le NRB, dont 13 % de réussite à 3 points). Coeuret voit plusieurs raisons à cette qualité de jeu insuffisante. « On est en rodage déjà. Par ailleurs, on paie tous nos matchs de préparation contre des équipes de Ligue 2. La Ligue féminine, c'est un autre rythme, une autre dureté… » L'entraîneur du NRB ne se fait pas pour autant du mouron pour la suite (la réception de Villeneuve samedi, à 20 h, à Mangin). « Je ne suis ni inquiet, ni alarmiste. Quand il a fallu élever notre niveau de jeu et défendre plus dur, on l'a fait. Je suis sûr que si on le rejoue, on le gagne de 10 ou 15 points ce match. Et puis, à la fin de la saison, cette victoire peut compter. »D. P.