Pour l'Open toulousain,Seilh, c'est bien

— 

La succession de l'Anglais Sam Little, lauréat en 2011, est ouverte. L'Allianz Golf Open du Grand-Toulouse, treizième du nom, débute ce jeudi, pour s'achever dimanche. D'abord organisée au golf de Palmola, à Buzet-sur-Tarn, cette compétition du Challenge Tour, dotée de 160 000 €, se déroule depuis six ans à Seilh. Et cela devrait durer. « Palmola est un parcours de très haut niveau, remarque Eric Boussemart, patron de l'événement. Mais, en accord avec ses responsables, nous avons choisi Seilh où il y a un hôtel, une salle de réunion et des infrastructures que nous n'avions pas avant. » La proximité de l'aéroport de Blagnac a aussi joué, pour une compétition dont 80 % des 132 joueurs sont étrangers. « Le parcours de Seilh a beaucoup évolué, grâce au greenkeeper Pascal Coquet, reprend Boussemart. Les greens sont beaucoup plus ronds, les roughs ont été remontés et les fairways sont dignes de ce nom. » L'an passé, 9 000 spectateurs avaient assisté, gratuitement, à l'épreuve.N. S.