Un grand ouf pour Martin

— 

Un soulagement. Tony Martin a accueilli avec joie son deuxième titre de champion du monde du contre-la-montre conquis mercredi à Valkenburg.Le coureur allemand a en effet connu une année difficile. Malade durant l'hiver, il a repris la compétition en avril avant de se casser la main dans la première étape du Tour. Aux JO de Londres, il n'a pu s'opposer à Bradley Wiggins, se contentant de la médaille d'argent. « Je voulais montrer qu'après toute cette malchance, j'étais capable de rouler à mon meilleur niveau et de gagner », a expliqué Tony Martin.