La vérité révélée sur le drame d'Hillsborough

— 

Le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est déclaré mercredi « profondément désolé » des erreurs commises par les autorités avant et après la catastrophe du stade d'Hillsborough, où un mouvement de foule a fait 96 morts en 1989. David Cameron s'est exprimé devant le Parlement à l'occasion de la publication du rapport de la commission indépendante mise sur pied en 2010.
Le document montre que la police a tenté de faire porter la responsabilité sur les supporters pour masquer son échec à prévenir ce drame. Des responsables de la police ont ainsi édulcoré les témoignages des hommes présents au stade, révèle le document. Leur réaction a en outre souffert de failles et de désorganisation. Le hooliganisme n'étant pas en cause à Hillsborough, le risque résidait d'abord dans la faiblesse du dispositif d'urgence en cas d'accident et dans la structure du stade, loin de remplir les conditions de sécurité requises.