France-Biélorussie: Le 4-3-3 reconduit sans Diaby

FOOTBALL Deschamps ne choisira pas un système à deux attaquants malgré l’absence du milieu d’Arsenal...

J.L

— 

Aurélien Capoue résiste à la charge de Diego Forlan, le 15 août 2012 au Havre
Aurélien Capoue résiste à la charge de Diego Forlan, le 15 août 2012 au Havre — Nivière/SIPA

Trois jours que l’on se demandait si Abou Diaby allait parvenir à enchaîner deux matchs rapprochés. Lundi, Didier Deschamps a très vite mis fin au suspense: le milieu des Gunners souffre d’un coup reçu face à la Finlande et ne pourra pas tenir sa place mardi soir au Stade de France contre la Biélorussie.

Cela n’empêchera pas le sélectionneur de reconduire le 4-3-3 déjà proposé en Finlande. Passées cinq premières minutes à jouer au chat et à la souris avec les médias, Deschamps a lâché le morceau: il n’a «pas très envie de changer de système». Rien à voir avec la forme douteuse de Giroud, remis de ses soucis musculaires: «Il est apte, c’est possible qu’il joue.» Mais pas d’entrée et surtout pas en 4-4-2, à moins que la soirée ne se goupille mal: «Je peux être amené à y venir en cours de match, mais c’est un schéma qui demande des automatismes différents», se justifie Deschamps, qui pourrait toutefois apporter un peu de sang neuf derrière et sur les côtés.

Reste à choisir le remplaçant de Diaby parmi les autres milieux de la liste des 23. Ce ne sera pas Gonalons, au profil trop similaire à celui de Mavuba, mais sans doute Capoue ou Matuidi, avec avantage à ce dernier, qui évolue dans le même registre au PSG.