20 Minutes : Actualités et infos en direct
NICHE PARLEMENTAIRELiot réfléchit à une proposition de loi contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : Le groupe Liot « réfléchit sérieusement » à une proposition de loi pour abroger le texte

NICHE PARLEMENTAIRELes députés du groupe Liot auront une niche parlementaire à l’Assemblée nationale le 8 juin prochain
Le député Charles de Courson, membre du groupe Liot, s'exprimant à l’Assemblée nationale le 6 février 2023.
Le député Charles de Courson, membre du groupe Liot, s'exprimant à l’Assemblée nationale le 6 février 2023. - Jacques Witt / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les députés de Liot ne déposent pas les armes sur les retraites. Déjà à l’initiative d’une motion de censure transpartisane du gouvernement qui avait échoué à 9 voix près, le groupe « réfléchit sérieusement » à mettre à l’agenda de l’Assemblée nationale une proposition de loi pour abroger la réforme, a indiqué mardi une source chez Liot.

Cette proposition de loi n’aurait besoin que d’une majorité simple pour être approuvée, contrairement à une motion de censure qui requiert une majorité absolue. « Il faut se rappeler que personne n’a voté sur l’article 7 à l’Assemblée, on pense vraiment qu’on peut gagner », a confié cette source.

Une tentative après celle du PS

Les parlementaires socialistes ont déjà proposé un texte en ce sens dans la foulée de la validation partielle du Conseil constitutionnel, pour abroger la réforme promulguée dans la nuit de vendredi à samedi par Emmanuel Macron. Mais la « niche parlementaire » des députés PS étant déjà passée, ils n’ont pas l’opportunité de dicter l’agenda d’une journée à la chambre basse avant la prochaine législature. Au contraire du groupe Liot, dont la niche se déroulera le 8 juin prochain et dont le texte pourrait être différent de celui des socialistes, mais aurait le même objet.

Les députés Liot devront déposer d’ici le 20 avril les textes qui constitueront leur niche selon une source au groupe. L’éventuelle proposition devra ensuite être validée par les services de l’Assemblée pour pouvoir figurer dans la niche du groupe. La prochaine niche d’opposition est celle des députés communistes début mai, mais ces derniers ont dû déposer leurs textes avant la décision du Conseil constitutionnel.

Sujets liés