20 Minutes : Actualités et infos en direct
A l’arrêtLa CGT appelle à la grève reconductible dans les raffineries dès le 6 mars

Réforme des retraites : La CGT appelle à la grève reconductible dans les raffineries dès le 6 mars au soir

A l’arrêtDes grèves reconductibles sont aussi prévues dans le secteur de l’énergie, chez les éboueurs et à la RATP
La CGT prévoit de débrayer dans les raffineries dès le 6 mars au soir.
La CGT prévoit de débrayer dans les raffineries dès le 6 mars au soir. - LOIC VENANCE / AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le grand soir promis par les syndicats pour le 7 mars commencera avec un peu d’avance dans les raffineries. La fédération CGT de la chimie (Fnic-CGT), qui comprend notamment les raffineries, appelle à une grève reconductible à partir du lundi 6 mars contre la réforme des retraites, à la veille de la « mise à l’arrêt » du pays, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

« C’est officiel », la CGT de la chimie « va appeler à partir du 6 au soir » à une grève reconductible, « donc le raffinage est inclus dedans, l’industrie pétrochimique, les industries pharmaceutiques, le caoutchouc, la plasturgie », déclare Eric Sellini, coordinateur CGT pour le groupe TotalEnergies.



La CGT a déjà appelé à la grève reconductible pour les éboueurs, corps de métier pour lequel elle est majoritaire à Paris. Un appel à la grève reconductible a également été lancé par une intersyndicale de la RATP. La CGT énergie, qui est en grève reconductible depuis le début, a également appelé les salariés de l’électricité et du gaz à se mobiliser.

Côté chimie, la grève reconductible pourrait entraîner, si elle se prolonge sur plusieurs jours, l’arrêt de certaines raffineries de pétrole. Le 7 mars marque le démarrage des débats au Sénat sur le texte du gouvernement qui prévoit notamment un report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans.

Sujets liés