Diaporama «Charlie Hebdo»: Les hommages se multiplient

«Charlie Hebdo»: Les hommages se multiplient

  • JOEL SAGET / AFP

    Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées ce mercredi en fin d'après-midi à Paris et dans plusieurs villes de France, en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, qui a fait au moins 12 morts. Dans le même temps, d'autres rassemblements se sont formés à l'étranger, comme à Berlin (Allemagne).

    Réalisation: Aurélie Delaunoy et Charlotte Gonthier

  • MARTIN BUREAU / AFP

    A l'appel de plusieurs syndicats, associations, médias et partis politiques, les participants, de tout âge, se sont réunis à partir de 17h sur la place de la République, noire de monde, non loin du siège du journal satyrique.

  • MARTIN BUREAU / AFP

    Dans la foule compacte et silencieuse, beaucoup arboraient un autocollant noir ou une pancarte «Je suis Charlie», un slogan de solidarité envers les victimes qui circule également sur Twitter. 

  • MARTIN BUREAU / AFP

    Certains se recueillaient, une bougie à la main.

  • MARTIN BUREAU / AFP

    Parmi les pancartes, on pouvait voir «Charb mort libre». Le dessinateur figure parmi les victimes de la tuerie, tout comme Cabu, Tignous et Wolinski, autres figures emblématiques du journal. Une autre pancarte proclamait «Liberté d'expression, non à la connerie».

  • DOMINIQUE FAGET / AFP

    Certains disaient ne pas être des lecteurs réguliers du journal, mais jugeaient important de manifester pour la liberté d'expression.

  • MARTIN BUREAU / AFP

    Le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Ecologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche appellent à une «marche républicaine» samedi à 15h à Paris.

  • DOMINIQUE FAGET / AFP

    La décision a été prise mercredi lors d'une réunion entre Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, et Jean-Luc Laurent, président du MRC, a-t-on appris auprès de Pierre Laurent.

  • DOMINIQUE FAGET / AFP

    Ici, des étudiants en journalisme sont venus montrer leur solidarité.

  • G. Varela \ 20 Minutes

    Quelque 4.500 personnes, selon la police, se sont rassemblées dans le centre-ville de Strasbourg.

  • G. Varela \ 20 Minutes

    Les manifestants se sont recueillis dans le froid vers 18h30 sur la place Kléber, noire de monde, formant rapidement une foule dense et compacte.

  • G. Varela \ 20 Minutes

    De nombreux personnalités locales et responsables religieux, parmi lesquels le préfet d'Alsace Stéphane Bouillon, l'archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, et le président des églises protestantes d'Alsace et de Lorraine, Christian Albecker, étaient présents.

  • G. Varela \ 20 Minutes

    Dans un communiqué, le comité interreligieux auprès de la région Alsace, qui réunit les principaux cultes alsaciens -catholique, protestant, juif et musulman- a exprimé sa «condamnation totale d'un tel acte qu'aucune cause ne saurait justifier».

  • G. Varela \ 20 Minutes

    Les responsables des quatre cultes ont appelé les membres des différentes communautés religieuses à observer une «extrême vigilance pour contrer toute violence» et pour «promouvoir le civisme républicain».

  • G. Varela \ 20 Minutes

    Le premier adjoint de la ville, Alain Fontanel, a indiqué que Strasbourg allait organiser une exposition consacrée à «toutes les unes de Charlie Hebdo» au musée du dessinateur alsacien Tomi Ungerer.

  • G. Varela / 20 Minutes

    Les manifestants étaient également nombreux à évoquer leur émotion et leur sentiment de révolte après l'attaque perpétrée mercredi matin dans les locaux de la rédaction du journal.

  • Julie Urbach / 20 Minutes

    A Nantes, environ 5.000 personnes, dont l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ont rendu hommage mercredi soir à Nantes aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, à l'appel du club de la presse de Nantes Atlantique.

  • Julie Urbach / 20 Minutes

    D'autres personnalités politiques étaient présentes, dont la maire de la ville, Johanna Rolland.

  • Mikaël Libert / 20 Minutes

    A Lille, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la Place de la République. 

  • Mikaël Libert / 20 Minutes

    Des personnes affichaient de lumineux «Je suis Charlie» sur leur écran de portable.

  • Amandine Rancoule / 20 Minutes

    A Marseille, un rassemblement s'est organisé sur le Vieux-Port.

  • Amandine Rancoule / 20 Minutes

    Les unes de Charlie Hebdo fleurissaient là aussi dans la foule.

  • ANP / 20 Minutes

    Rassemblement devant la mairie de Cannes à l'appel du maire (UMP) David Lisnard.

  • C. Allain / APEI / 20 Minutes

    Plus de 10.000 personnes se sont rassemblées place de la Mairie à Rennes en hommage aux victimes de l'attentat qui a touché le journal Charlie Hebdo.

  • C. Allain / APEI / 20 Minutes

    Ici encore, les manifestants brandissaient des unes de Charlie Hebdo.

  • Caroline Girardon / 20 Minutes

    A Lyon, des milliers de personnes se sont réunies place des Terreaux pour rendre hommage aux victimes de la fusillade. 

  • Caroline Girardon / 20 Minutes

    Des Lumignons, symbole cher aux Lyonnais, ont été posés sur les marches du perron de l'Hôtel de Ville lyonnais.

  • Caroline Girardon / 20 Minutes

    Brandissant des pancartes portant l'inscription «Je suis Charlie», nombre de participants scandaient «Charlie» en tapant des mains

  • Marc Nouaux / 20 Minutes

    A Bordeaux, plus de 2.000 personnes se sont rassemblées en soutien à Charlie Hebdo.

  • Hélène Ménal / 20 Minutes

    A Toulouse, plus de 8.500 Toulousains se sont réunis sur la place du Capitole.

  • JOHN MACDOUGALL / AFP

    Des hommages ont été rendus au-delà de nos frontières. A Berlin (Allemagne), une femme porte une pancarte «Je suis Charlie» devant l'ambassade de France.

  • JOHN MACDOUGALL / AFP

    A Berlin toujours, des dessins et des fleurs ont été déposés devant l'ambassade de France.

  • JOHN MACDOUGALL / AFP

    De nombreuses personnes ont également déposé des bougies devant l'ambassade de France de Berlin.

  • JOHN MACDOUGALL / AFP

    Au moins deux hommes lourdement armés ont attaqué ce mercredi le journal satirique Charlie Hebdo, aux cris de «Allah akbar», tuant douze personnes dont les dessinateurs Cabu, Wolinski, Charb, Honoré et Tignous.

  • GERARD JULIEN/AFP

    Tous les pays se sont unis pour faire face à la barbarie des actes commis à Paris. Devant l'ambassade française de Madrid des fleurs ont été déposées.

  • Yoshikazu TSUNO/AFP

    Au Japon, une commémoration s'est déroulé à l'ambassade français de Tokyo avec les expatriés français.

  • ALEJANDRO PAGNI/AFP

    Une femme tient un dessin de Plantu lors du rassemblement qui a eu lieu à Buenos Aires.

  • TIZIANA FABIAFP

    Une bougie et un crayon ont été installés devant l'ambassade de France de Rome. Le Premier ministre italien Matteo Renzi et l'ambassadrice française Catherine Colonna ont tenu une conférence conjointe à la suite du massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.

  • ALEJANDRO PAGNI/AFP

    En Argentine, un dessinateur installe ses dessins hommages sur les grilles de l'ambassade française de Buenos Aires.

  • LEON NEAL/AFP

    Lors des rassemblements dans le monde entier, caricatures, unes de Charlie Hebdo, messages de soutient et stylos ont été brandis comme ici à Trafalgar Square à Londres.

  • GUILLERMO LEGARIA/AFP

    A Bogota en Colombie, des bougies ont été allumées lors du rassemblement de solidarité. 

  • ANP/EVERT ELZINGA/AFP

    A Amsterdam, le rassemblement s'est déroulé à Dam square. Le drame qui touche la France n'est pas que national quand la liberté d'expression est touchée en plein coeur.

  • YASUYOSHI CHIBA/AFP

    A Rio de Janeiro au Brésil, une femme porte un tee-shirt «Nous sommes tous des Charlie».

  • YASUYOSHI CHIBA/AFP

    La peine et la colère étaient présentes dans tous les pays.

  • FILIP DE SMET/AFP

    Tous les citoyens s'unissent contre la violence de l'attentat du 7 janvier 2015 qui est l'attentat le plus meurtrier en France depuis 40 ans. Ici, à Bruxelles.

  • LEON NEAL/AFP

    Sur Trafalgar Square à Londres, toutes les personnes, qui sont venues se receuillir dans les diverses villes du monde, ont toutes l'impression d'avoir été touchées personnellement par cette attaque odieuse.

  • GENT SHKULLAKU/AFP

    A Tirana, des journalistes albanais portent les portraits des dessinateurs Cabu, Charb et Tignous morts sous les balles de l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo. 

  • ERESTO BENAVIDES/AFP

    A Lima, un mémorial aux 12 personnes décédées a été installé.

  • SIPA

    Un veillée a eu lieu devant la mairie de Montréal.

  • MARC BRAIBANT/AFP

    Là aussi, les visages sont tendus et l'incompréhension est visible.

  • Claudio Bresciani/AP/SIPA

    A Stockholm en Suède, des bougies sont posées devant l'ambassade en mémoire des victimes.

  • DON EMMERT/AFP

    A New York, les yeux des dessinateurs morts sous les balles sont portées dans Union square. Le Président américain Barack Obama a parlé «de lâche, de mal» et a exprimé sa solidarité après l'attentat sanglant.

  • Damian Dovarganes/AP/SIPA

    A Los Angeles, les expatriés se sont rassemblés devant un café français pour apporter leur soutien et exprimer leur peine.

  • BRENDAN SMIALOWSKI/AFP

    Parmi tous les slogans, messages et hommages, «Je suis Charlie» a rassemblé tout le monde.

  • AFP

    «L'amour plus fort que la haine.»

  • Alastair Grant/AP/SIPA

    Un message de soutien devant l'ambassade de France à Londres.

  • Kay Nietfeld/AP/SIPA

    Le message «Jesuischarlie» sur la toit de l'immeuble de Axel Springer publishing à Berlin.

  • Michel Spingler/AP/SIPA

    Sur une route au nord de Paris, un camion de circulation rend hommage aux victimes de la tuerie de Charlie Hebdo.

  • Xavier Francolon/SIPA

    Une librairie de la rue Daguerre à Paris.

  • Francois Mori/AP/SIPA

    Des posters et des fleurs sont déposés en souvenir des victimes.

  • Peter Macdiarmid/Getty Images/AFP

    Un couple se recueille devant le mémorial improvisé devnat l'ambassade de France à Londres.

  • ASIT KUMAR/AFP

    L'artiste indien Sudarsan Pattnaik a rendu hommage à sa manière aux victimes de l'attaque terroriste. «Les balles ne peuvent pas arrêter le crayon.»

  • Thierry Chesnot/Getty Images/AFP

    Les drapeaux de l'Elysée ont été mis en berne.

  • Xavier Francolon/SIPA

    Une boutique de vêtements de la rue Daguerre à Paris.

  • MARTIN BUREAU/AFP

    «Liberté, conviction, tolérance, respect, le terrorisme ne passera pas» est inscrit sur un bouquet posé près la rédaction de Charlie Hebdo.

  • MARTIN BUREAU/AFP

    Place de la République à Paris.

  • MARTIN BUREAU/AFP

    Des bougies sur la place de la République où a eu lieu le rassemblement le soir de l'attaque sanglante.