24 heures en images : COP26 à Glasgow, tension entre la France et la Grande-Bretagne sur la pêche, et éruption volcanique à Hawaï

diaporama Retrouvez l'actualité de la semaine à travers le regard des photojournalistes postés partout dans le monde

Olivier Juszczak
— 
Eruption volcanique dans le cratère Halema'uma'u au sommet du Kilauea sur Big Island, Hawaï, aux Etats-Unis, 28 octobre 2021.
Eruption volcanique dans le cratère Halema'uma'u au sommet du Kilauea sur Big Island, Hawaï, aux Etats-Unis, 28 octobre 2021. — MediaPunch/SIPA

Information locale, nationale et internationale, sport, culture… Chaque jour, retrouvez toute l’actualité à travers le travail des photojournalistes qui parcourent le monde. Grâce aux agences de presse, toujours en première ligne pour couvrir les grands événements, et aux journalistes de la rédaction de 20 Minutes, de Lille à Marseille et de Bordeaux à Strasbourg, voici un autre regard, en images, sur l’information des 24 dernières heures.

  • La vue des banderoles affichées dans le centre de Glasgow, en Ecosse, le vendredi 29 octobre 2021.
    La vue des banderoles affichées dans le centre de Glasgow, en Ecosse, le vendredi 29 octobre 2021. — SCOTT HEPPELL/AP/SIPA

    Le sommet de l'ONU sur le climat, qui s'ouvre dimanche en Écosse, est considéré par beaucoup comme celui de la dernière chance. Le gouvernement britannique espère y persuader quelque 200 pays de faire davantage pour réduire leurs émissions de CO2 avec l'espoir de contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

  • Le chalutier britannique retenu par les autorités françaises accoste au port du Havre, dans l'ouest de la France, le jeudi 28 octobre 2021.
    Le chalutier britannique retenu par les autorités françaises accoste au port du Havre, dans l'ouest de la France, le jeudi 28 octobre 2021. — MICHEL EULER/AP/SIPA

    Le capitaine du chalutier britannique Cornelis Gert Jan dérouté au Havre, suspecté d'avoir pêché plus de deux tonnes de coquilles Saint-Jacques sans licence, sera jugé le 11 août 2022, a annoncé le parquet vendredi.

  • Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à droite, avec le chancelier de l'Echiquier Rishi Sunak lors d'une visite à la Fourpure Brewery à Londres, le mercredi 27 octobre 2021.
    Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à droite, avec le chancelier de l'Echiquier Rishi Sunak lors d'une visite à la Fourpure Brewery à Londres, le mercredi 27 octobre 2021. — DAN KITWOOD/AP/SIPA

    Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson doivent s'entretenir en marge du G20 ce week-end à Rome, sur fond de vives tensions exacerbées par le dossier de la pêche post-Brexit, a indiqué vendredi Downing Street.

  • Eruption volcanique dans le cratère Halema'uma'u au sommet du Kilauea sur Big Island, Hawaï, aux Etats-Unis, 28 octobre 2021.
    Eruption volcanique dans le cratère Halema'uma'u au sommet du Kilauea sur Big Island, Hawaï, aux Etats-Unis, 28 octobre 2021. — MediaPunch/SIPA

    Entré en éruption il y a un mois, le volcan Kilauea, l'un des plus actifs du monde, continue de cracher de la lave à son sommet dans le cratère central, à Hawaï.

  • Des gens marchent dans une rue de Khartoum, au Soudan, deux jours après un coup d'Etat militaire, le mercredi 27 octobre 2021.
    Des gens marchent dans une rue de Khartoum, au Soudan, deux jours après un coup d'Etat militaire, le mercredi 27 octobre 2021. — MARWAN ALI/AP/SIPA

    Sept manifestants ont été tués le jour du coup d'Etat lundi au Soudan, a indiqué à l'AFP le patron de la médecine légale, Hicham Faqiri, ajoutant que d'autres corps étaient arrivés depuis sans pouvoir donner leur nombre exact. Après une nouvelle nuit de heurts avec les forces de sécurité, les manifestants hostiles au coup d'Etat militaire au Soudan ont réinstallé jeudi des barricades à Khartoum, sur fond de pressions internationales croissantes pour un retour du pouvoir civil.

  • Michel Barnier candidat à l'investiture du Parti conservateur français Les Républicains (LR) lors d'un meeting à Maisons-Alfort, le 26 octobre 2021.
    Michel Barnier candidat à l'investiture du Parti conservateur français Les Républicains (LR) lors d'un meeting à Maisons-Alfort, le 26 octobre 2021. — JACQUES WITT/SIPA

    Michel Barnier, qui espère représenter la droite à la présidentielle, a mis en garde mardi contre toute « campagne de polémiques » ou d' « agressivité » d'ici l'investiture du candidat de LR le 4 décembre. Alors que les six candidats en lice multiplient déplacements et interviews, cette campagne « ne doit pas être une campagne de polémiques, d'agressivité et d'attaques », a affirmé M. Barnier lors d'une réunion publique à Maisons-Alfort, en assurant: « je ne suis pas un enfant de choeur ».

  • Anne Hidalgo, maire de Paris, et Edouard Philippe président du Havre Seine Métropole, au 3ème Rencontres de l'Axe Seine, le 26 octobre 2021.
    Anne Hidalgo, maire de Paris, et Edouard Philippe président du Havre Seine Métropole, au 3ème Rencontres de l'Axe Seine, le 26 octobre 2021. — ISA HARSIN/SIPA

    Une société d'économie mixte (SEM) va être créée pour stimuler la production d'énergies renouvelables le long de la Seine, ont annoncé mardi les maires de Paris, Rouen et du Havre et le président de la métropole du Grand Paris, lors d'une conférence de presse à l'Hôtel de ville de Paris. Son lancement est prévu pour la « fin du premier trimestre 2022 », le temps de « rassembler les financements publics » et de « mobiliser des financements privés et participatifs », a déclaré le maire (Horizons, ex-LR) du Havre, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe. « L'investissement public est un levier pour attirer des capitaux privés et accélérer des transitions », a soutenu Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate du PS à l'élection présidentielle.

  • Une voiture et un camion poubelle submergés sous les arches de la Marina, près du marché aux poissons de Catane, en Sicile, le 26 octobre 2021.
    Une voiture et un camion poubelle submergés sous les arches de la Marina, près du marché aux poissons de Catane, en Sicile, le 26 octobre 2021. — STRINGER/ANSA/AFP

    La province de Catane a été frappée mardi 26 octobre par de violents orages. Deux hommes sont morts et une femme est toujours portée disparue. Depuis dimanche, la Sicile connaît des pluies torrentielles. En 72 heures, 350 millimètres de pluie sont tombés, soit plus de la moitié des précipitations annuelles.

  • Le président Emmanuel Macron visite le musée Dreyfus, sur la propriété de la maison Emile Zola à Medan, près de Paris, le 26 octobre 2021.
    Le président Emmanuel Macron visite le musée Dreyfus, sur la propriété de la maison Emile Zola à Medan, près de Paris, le 26 octobre 2021. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

    « N’oubliez rien de ces combats passés, car ils disent que le monde dans lequel nous vivons, comme notre pays, comme notre République, ne sont pas des acquis », a lancé Emmanuel Macron mardi en inaugurant le musée consacré à l'affaire Dreyfus, installé dans la demeure d'Emile Zola à Médan (Yvelines). Ce lieu de mémoire, qui ouvre ses portes au public jeudi, veut perpétuer le souvenir d’Emile Zola et d'Alfred Dreyfus, victime d'une machination judiciaire et antisémite datant de 1894. Le capitaine avait finalement été réhabilité en 1906.

  • La candidate du Rassemblement national (RN) à l'élection présidentielle Marine Le Pen rencontre le Premier ministre hongrois Viktor Orban au monastère Carmelita du quartier du château de Buda, à Budapest, le 26 octobre 2021.
    La candidate du Rassemblement national (RN) à l'élection présidentielle Marine Le Pen rencontre le Premier ministre hongrois Viktor Orban au monastère Carmelita du quartier du château de Buda, à Budapest, le 26 octobre 2021. — ALAIN ROBERT/SIPA

    Contre « l'asservissement » de l'UE et la « submersion migratoire », Marine Le Pen a fait bloc mardi à Budapest avec le dirigeant ultraconservateur hongrois Viktor Orban, à l'occasion de leur premier tête-à-tête. Menacée d'être écartée dès le premier tour de la présidentielle d'avril 2022 selon certains sondages récents, Marine Le Pen a cherché à asseoir sa stature en s'affichant aux côtés du Premier ministre hongrois, défenseur des valeurs « illibérales » en Europe.

  • Le président de la république, Jair Bolsonaro, accompagné du ministre Ciro Nogueira, le lundi 25 octobre, à Brasilia, au Brésil.
    Le président de la république, Jair Bolsonaro, accompagné du ministre Ciro Nogueira, le lundi 25 octobre, à Brasilia, au Brésil. — MATEUS BONOMI/AGIF/SIPA

    La commission d'enquête parlementaire (CPI) sur la pandémie au Brésil a approuvé tard mardi le rapport accablant de ses six mois d'enquête, qui recommande l'inculpation du président Jair Bolsonaro pour neuf crimes, dont « crime contre l'humanité ». A l'issue de dizaines d'auditions, souvent poignantes, la CPI a accusé le gouvernement d'avoir « délibérément exposé » les Brésiliens à « une contamination de masse ».

  • Muriel Robin et Pierre Palmade posent avec leurs statues de cire lors de leurs entrées au Musée Grévin Paris, France, le 25 octobre 2021.
    Muriel Robin et Pierre Palmade posent avec leurs statues de cire lors de leurs entrées au Musée Grévin Paris, France, le 25 octobre 2021. — JP PARIENTE/SIPA

    Lundi soir, les statues de cire de Muriel Robin et Pierre Palmade ont fait leur entrée au musée Grévin, scellant une collaboration et une amitié de plus de 30 ans !

  • Manifestation pro-démocratie à Khartoum, le 25 octobre 2021,au Soudan.
    Manifestation pro-démocratie à Khartoum, le 25 octobre 2021,au Soudan. — ASHRAF IDRIS/AP/SIPA

    Les manifestants poursuivaient lundi soir leurs protestations au Soudan, dénonçant un coup d'Etat militaire et l'arrestation de nombreux dirigeants, alors que trois personnes ont été tuées et 80 blessées par les militaires à Khartoum, selon un syndicat de médecins pro-démocratie. Six pays occidentaux - Royaume-Uni, Irlande, Norvège, Etats-Unis, Estonie, France - ont réclamé une réunion d'urgence à huis clos du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Soudan, qui devrait se tenir mardi après-midi, ont indiqué des diplomates.

  • Florian Philippot, fondateur du parti Les Patriotes et ancien vice-president du Front national a lance sa campagne présidentielle, à Aubervilliers, le 24 octobre 2021.
    Florian Philippot, fondateur du parti Les Patriotes et ancien vice-president du Front national a lance sa campagne présidentielle, à Aubervilliers, le 24 octobre 2021. — JEANNE ACCORSINI/SIPA

    L'ex-Front national Florian Philippot, présent depuis l'été à la tête de nombreuses manifestations contre le pass sanitaire, a lancé dimanche sa campagne présidentielle en multipliant les propositions de « rupture » et en dénonçant violemment une « oligarchie mondialiste » incarnée par « Macron et sa clique ». Le président sortant Emmanuel Macron, « puisqu'il nous fait la guerre et qu'il veut la guerre, il aura la guerre », a-t-il lancé dans un discours à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) devant ses soutiens - un peu plus de 1.000 personnes selon l'AFP, 1.400 personnes selon les organisateurs.

  • La cheffe du parti le Rassemblement national et candidate à la présidentielle, Marine Le Pen au salon agricole de Poussay, dans l'est de la France, le 23 octobre 2021.
    La cheffe du parti le Rassemblement national et candidate à la présidentielle, Marine Le Pen au salon agricole de Poussay, dans l'est de la France, le 23 octobre 2021. — ALAIN ROBERT/SIPA

    Marine Le Pen s'est présentée dimanche en candidate du pouvoir d'achat à la présidentielle, affirmant que ses propositions permettraient, si elles étaient mises en oeuvre, de « rendre aux ménages français 200 euros par mois de pouvoir d'achat ».

  • Anne Hidalgo au Grand Palais de Lille, le 23 octobre 2021.
    Anne Hidalgo au Grand Palais de Lille, le 23 octobre 2021. — ISA HARSIN/SIPA

    Anne Hidalgo a présenté, samedi à Lille, un « projet de reconquête », lors d'un premier grand meeting destiné à rassurer la famille socialiste et donner un nouvel élan à sa campagne présidentielle enlisée. « Je viens porter un projet de reconquête. Sociale, écologique, démocratique », a expliqué la maire de Paris qui, un mois et demi après s'être déclarée candidate à Rouen, végète dans les intentions de vote, autour de 4 à 7%, derrière l'écologiste Yannick Jadot et l'insoumis Jean-Luc Mélenchon.

  • Arnaud Montebourg,  le 22 octobre 2021 visite l'entreprise Sofrabrick, à Gonesse, le 22 octobre 2021.
    Arnaud Montebourg, le 22 octobre 2021 visite l'entreprise Sofrabrick, à Gonesse, le 22 octobre 2021. — ISA HARSIN/SIPA

    Le candidat à la présidentielle et ex-socialiste Arnaud Montebourg a estimé, dimanche, qu'il n'y avait « pas d'union de la gauche possible » pour 2022 au vu des querelles qui la traversent - hormis autour de son projet.

    « Je vais vous dire ce qui est une évidence: il n'y a pas d'union de la gauche possible quand vous voyez (le candidat LFI) Jean-Luc Mélenchon et (la candidate socialiste) Anne Hidalgo qui continuent de se battre, avec François Hollande au-dessus, à régler des comptes sur l'antépénultième quinquennat », a-t-il estimé sur BFMTV.

  • Le candidat français EELV à l'élection présidentielle Yannick Jadot pose pour une photo alors qu'il visite un parc éolien à Saint-Père-en-Retz, dans l'ouest de la France, le 22 octobre 2021.
    Le candidat français EELV à l'élection présidentielle Yannick Jadot pose pour une photo alors qu'il visite un parc éolien à Saint-Père-en-Retz, dans l'ouest de la France, le 22 octobre 2021. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

    « Dans une campagne, il faut savoir prendre de la hauteur » : c'est au sommet d'une éolienne que le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a défendu, vendredi, les énergies renouvelables et le pouvoir d'achat des Français, au coeur du pays de Retz, en Loire-Atlantique. Lundi, la candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo a catégoriquement rejeté tout ralliement au candidat EELV.

  • La chancelière allemande Angela Merkel arrive à une table ronde lors d'un sommet de l'UE à Bruxelles, le vendredi 22 octobre 2021.
    La chancelière allemande Angela Merkel arrive à une table ronde lors d'un sommet de l'UE à Bruxelles, le vendredi 22 octobre 2021. — JOHN THYS/AP/SIPA

    Les dirigeants européens ont réservé, vendredi, une ovation debout à la chancelière allemande Angela Merkel, à l'occasion d'un sommet à Bruxelles qui devrait être son 107e et dernier, après seize ans au pouvoir. Elle a lancé un avertissement à l'Europe, s'inquiétant de sa capacité à relever les défis sociétaux, migratoires et économiques.

  • Neymar sous la protection de bouclier lors  d'un corner lors du match de football de la Ligue 1 française entre Marseille et le Paris Saint-Germain à Marseille, le 24 octobre 2021.
    Neymar sous la protection de bouclier lors d'un corner lors du match de football de la Ligue 1 française entre Marseille et le Paris Saint-Germain à Marseille, le 24 octobre 2021. — DANIEL COLE/AP/SIPA

    Le Paris SG de Lionel Messi, Neymar et Mbappé, réduit à dix en début de seconde période, a été tenu en échec (0-0) sur la pelouse de Marseille lors du 101e classique de la Ligue 1, dimanche en clôture de la 11e journée. Le meneur de jeu de l'Olympique de Marseille, Dimitri Payet, s'est dit « désabusé » par les nouveaux jets de projectiles qui risquent de faire « perdre des points » à son club.

  • Le pilote français Fabio Quartararo, champion du monde de Moto GP, célèbre après avoir terminé quatrième de la course MotoGP du Grand Prix de moto d'Émilie-Romagne sur le circuit de Misano, en Italie, le dimanche 24 octobre 2021.
    Le pilote français Fabio Quartararo, champion du monde de Moto GP, célèbre après avoir terminé quatrième de la course MotoGP du Grand Prix de moto d'Émilie-Romagne sur le circuit de Misano, en Italie, le dimanche 24 octobre 2021. — ANTONIO CALANNI/AP/SIPA

    A jamais le premier ! A 22 ans, Fabio Quartararo (Yamaha) a offert à la France son premier titre de champion du monde dans la catégorie reine de la vitesse moto, le MotoGP, dimanche. Quinzième sur la grille de départ du Grand Prix d'Emilie-Romagne à Misano (Italie), Quartararo est remonté jusqu'à la 4e place, devant son compatriote Johann Zarco (Ducati-Pramac).

  • Le pilote Red Bull Max Verstappen lors du Grand Prix des Etats-Unis de Formule 1, le dimanche 24 octobre 2021, à Austin, au Texas.
    Le pilote Red Bull Max Verstappen lors du Grand Prix des Etats-Unis de Formule 1, le dimanche 24 octobre 2021, à Austin, au Texas. — ERIC GAY/AP/SIPA

    Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix des Etats-Unis, dimanche à Austin, accentuant son avance en tête du championnat du monde de F1 sur l'habituel maître des lieux, Lewis Hamilton (Mercedes) qui l'a talonné à la 2e place. Après cette 17e manche sur 22, le Néerlandais, dont c'est le premier succès au Texas, en est à huit victoires cette saison (18 depuis le début de sa carrière) et compte désormais 12 points de mieux que l'Anglais, qui attendra pour ajouter à son CV une sixième victoire sur le circuit des Amériques.

  • Benjamin Thomas célèbre sa victoire dans la course aux points de cyclisme sur piste aux Championnats du monde à Roubaix, le vendredi 22 octobre 2021.
    Benjamin Thomas célèbre sa victoire dans la course aux points de cyclisme sur piste aux Championnats du monde à Roubaix, le vendredi 22 octobre 2021. — THIBAULT CAMUS/AP/SIPA

    Un grand numéro ! Benjamin Thomas a remporté le titre mondial de la course aux points, vendredi, sur la piste du vélodrome de Roubaix, la deuxième médaille d'or pour la France depuis le début des compétitions. Le Tarnais de 26 ans, qui avait déjà enlevé les années précédentes trois médailles d'or aux Mondiaux sur piste dans d'autres épreuves, s'est imposé pour la première fois dans cette course qui se dispute sur la distance 160 tours (40 km), entrecoupés de 16 sprints.

Retourner en haut de la page