Crise migratoire à Ceuta : Quand la misère humaine devient une arme diplomatique

DIAPORAMA Retour, en images, sur l'arrivée de 8.000 migrants dans l'enclave espagnole

O.J. avec AFP

— 

Un migrant est réconforté par un membre de la Croix-Rouge espagnole près de la frontière entre le Maroc et l'Espagne, dans l'enclave espagnole de Ceuta, le 18 mai 2021. Lancer le diaporama
Un migrant est réconforté par un membre de la Croix-Rouge espagnole près de la frontière entre le Maroc et l'Espagne, dans l'enclave espagnole de Ceuta, le 18 mai 2021. — BERNAT ARMANGUE/AP/SIPA

Des migrants tentaient encore mercredi en vain d'atteindre l'enclave espagnole de Ceuta, à l'instar des milliers d'autres entrés illégalement depuis lundi en provenance du Maroc contre qui l'Union européenne a durci le ton en assurant qu'elle ne se laisserait pas « intimider » sur la question migratoire. De son côté, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a accusé Rabat de « défier » Madrid. Depuis lundi, 8.000 personnes, un chiffre sans précédent, ont rejoint Ceuta, profitant d'un relâchement des contrôles frontaliers côté marocain. Cette vague migratoire inédite a pour toile de fond la crise diplomatique majeure entre Madrid et Rabat, qui ne décolère pas depuis l'arrivée le mois dernier en Espagne, pour y être soigné, du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, ennemi juré du Maroc. Quand la misère humaine devient une arme diplomatique, retour, en images, sur cette crise migratoire.


Réalisation: Olivier JUSZCZAK

Voir le diaporama
Retourner en haut de la page