Nord: La gifle du maire de Cousolre en appel à Douai ce jeudi

Gilles Durand
— 

Le maire de Cousolre (Nord), Maurice Boisart, a été condamné en février à 1.000 euros d’amendes avec sursis et 250 euros de dommages et intérêts pour avoir giflé un adolescent. Il comparait ce jeudi en appel à Douai pour se défendre, à nouveau, de son geste. En août 2010, il avait assené une baffe à un adolescent de sa commune qui venait d’escalader un grillage pour récupérer un ballon de foot.

Selon le maire, le jeune homme, qu’il soupçonne d’être le meneur d’une bande, l’a insulté. La claque est partie. «Je ne pouvais pas faire autrement, a toujours confié Maurice Boisart. A travers moi, c’est la fonction de maire qu’on insultait.» La version de l’ado est différente. Lui assure qu’il a insulté le maire après avoir été frappé.

La justice va donc à nouveau se pencher sur le cas de Maurice Boisart qui a fait appel du premier jugement. Depuis la condamnation, une pétition a été lancée par l’association Institut pour la Justice pour soutenir le maire. Elle a recueilli plus de 500.000 signatures.