Société

Justice: Le policier Neyret devant le conseil de discipline

Michel Neyret, l'ex-numéro deux de la police judiciaire de Lyon poursuivi pour trafic d'influence et corruption comparaît ce mardi à Paris devant le conseil de discipline de la police pour violation du code de déontologie. Son arrestation en octobre 2011 en compagnie de quatre autres enquêteurs de la région lyonnaise avait provoqué un choc dans le monde policier, dont il était une icône.

Ses pairs peuvent proposer sa mise à la retraite d'office ou sa révocation sans droit à la retraite, qui est la sanction la plus élevée. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, aura ensuite à trancher. Michel Neyret avait la possibilité de demander un sursis à statuer dans l'attente de la fin de la procédure judiciaire, mais il a préféré «être fixé sur son sort administratif», a dit à Reuters l'un de ses avocats, Yves Sauvayre.

Mis en examen pour «corruption», «trafic d'influence» et «association de malfaiteurs», notamment, ce flic à l'ancienne de 56 ans a été remis en liberté en mai après huit mois de détention provisoire.
Il a été assigné à résidence en Meurthe-et-Moselle, sa région natale, et se rend tous les jours à vélo à la gendarmerie pour pointer, comme le prévoit son contrôle judiciaire.