La ministre Geneviève Fioraso s'attaque au logement étudiant

LOGEMENT Lors d'un déplacement ce jeudi, dans une nouvelle résidence universitaire à Paris, la ministre de l’Enseignement supérieur a dévoilé sa stratégie pour rattraper le retard sur le plan Anciaux...

Delphine Bancaud
— 
Geneviève Fioraso.
Geneviève Fioraso. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Une résidence universitaire modèle comme en rêvent de nombreux étudiants… La ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a visité ce jeudi la résidence Nicole Reine Lepaute, située dans le 13e arrondissement de Paris. Un bâtiment flambant neuf qui ouvrira ses portes en septembre et accueillera 207 étudiants dans des chambres de 17 ou 23m2.

Du retard sur le plan Anciaux

Un déplacement qui a permis à la ministre de faire un point d’étape sur le plan Anciaux de 2004, qui prévoyait la construction de 50.000 logements à la fin 2014, dont 40.000 à la fin 2012. «On a atteint un peu moins de 60% de l’objectif pour 2012, car 22.600 logements ont été construits à ce jour», a indiqué Geneviève Fioraso.

Le plan Anciaux prévoyait aussi la rénovation de 70.000 logements à la fin 2014 et dont 56.000 à la fin 2012. «Mais 25.000 réhabilitations de logements sont encore à réaliser», a concédé la ministre.

Avancer vite

Pour combler ce retard, la ministre a rappelé la nécessité d’une «collaboration très étroite entre l’Etat et les collectivités». Geneviève Fioraso compte notamment accélérer la programmation de 13.000 logements prévus par le plan Campus (dont 7.500 à Saclay), dont aucun n’a été construit à ce jour. Un groupe de travail sera chargé d’assurer la mise en opération de ces logements. Geneviève Fioraso a aussi rappelé qu’un projet de loi prévoyant la cession gratuite de terrains par l’Etat aux collectivités territoriales qui souhaitent favoriser la création de logements sociaux, serait présenté très bientôt en conseil des ministres. «L’objectif de la création de 40.000 logement sera tenu lors de ce mandat», a-t-elle donc assuré.

Autre champ de bataille de Geneviève Fioraso concernant le logement étudiant: l’optimisation des systèmes de cautionnement. La ministre a révélé à cette occasion que le passeport logement proposé par son prédécesseur, Laurent Wauquiez, avait été un échec puisque seuls 7 contrats auraient été signés par des étudiants.

La ministre semble en revanche prête à étendre le système de caution locative étudiante, adopté dans certaines régions. Contre une contribution de 3% du loyer, ce dispositif garantit 12 mois de paiement. «Un système efficace», a jugé la ministre. Pour aider les étudiants à financer le dépôt de garantie d’un mois de loyer réclamé par les propriétaires, le ministère travaillerait sur la création d’un fonds de mutualisation. Enfin, le ministère plancherait aussi sur la remise à plat des aides au logement (APL) et de la demi-part fiscale dont bénéficient les familles. Des chantiers épineux.