Ardèche: L'agresseur présumé des campings en Ardèche déféré à Avignon

FAITS-DIVERS Il devrait être mis en examen pour «viol sur mineurs de moins de 15 ans» ou «agressions sur mineurs de moins de 15 ans» et placé en détention...

Reuters

— 

L'homme qui a avoué être l'auteur de cinq agressions sexuelles dans des campings du sud de l'Ardèche cet été a été déféré dimanche au palais de justice d'Avignon pour être présenté à un juge d'instruction, a-t-on appris auprès du parquet d'Avignon. 

Cet Ardéchois de 32 ans, qui exerce le métier de carreleur,  est arrivé au palais de justice peu avant 15h30. Il a déjà été condamné pour des faits d'agressions sexuelles.

«Il s'agit de faits anciens qui datent de 1999 et pour lesquels il a été condamné en 2000 à de la prison avec sursis et trois ans de mise à l'épreuve», a indiqué à Reuters un magistrat du parquet d'Avignon.

Au cours de sa garde à vue, l'homme est passé aux aveux

Depuis cette première affaire, il était inscrit au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), a souligné le parquet. Son ADN a d'ailleurs été un «élément qui a permis son identification», a déclaré samedi lors d'une conférence de presse Franck Alzingre, vice-procureur de Privas, où se déroulait jusque-là l'enquête.

L'homme devrait être mis en examen pour «viol sur mineurs de moins de 15 ans» ou «agressions sur mineurs de moins de 15 ans» et placé en détention, selon une source judiciaire. Au cours de sa garde à vue, il a reconnu être l'auteur de l'agression sexuelle sur une fillette de onze ans dans la nuit du 7 au 8 août dans un camping de Saint-Didier-sous-Aubenas. Il a également spontanément avoué avoir commis quatre autres faits de même nature au cours du mois de juillet dans des campings du sud de l'Ardèche.

Ses aveux sont «corroborés» par «d'autres éléments à charge», a indiqué samedi lors d'une conférence de presse Franck Alzingre. Le suspect ne devrait pas être présenté à un juge d'instruction avant 17h.