Hippodrome de Compiègne: L'avocat de la SCC «heureux que cet expert puisse mettre fin à cette fausse polémique»

David Blanchard

— 

L’avocat de la Société de courses de Compiègne (SCC) s’est félicité de la conclusion du rapport de l’expert nommé dans le cadre de l’affaire de l’hippodrome de Compiègne, révélée par le Monde ce mardi.  «Je ne suis pas surpris. L’analyse que nous avions faite depuis le début concluait à ce que les textes avaient été respectés. Je suis heureux que cet expert puisse mettre un terme à cette fausse polémique entretenue depuis plus de deux mois à des fins politiques et électoralistes», explique à 20 Minutes Emmanuel Marsigny. Eric Woerth, alors ministre du Budget, avait autorisé la vente d’une parcelle de l’hippodrome à la SCC en 2010. La transaction avait fait polémique car les députés n’avaient pas été consultés et le prix de vente est supposé être plus bas que celui du marché. «Cette affaire va se tasser. C’était une gesticulation médiatique orchestrée par des gens qui avaient intérêt à stigmatiser Eric Woerth. Une association à but non lucratif s’est retrouvée au milieu écrasée et clouée au pilori de façon invraisemblable», a réagi l’avocat.