Mandat d'arrêt lancé en France contre le fils du président de Guinée équatoriale

© 2012 AFP

— 

Un mandat d'arrêt a été lancé contre le fils du président équato-guinéen Obiang, après son refus de se présenter mercredi à la convocation des juges d'instruction chargés de l'enquête sur les biens mal acquis, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information du Monde.
Un mandat d'arrêt a été lancé contre le fils du président équato-guinéen Obiang, après son refus de se présenter mercredi à la convocation des juges d'instruction chargés de l'enquête sur les biens mal acquis, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information du Monde. — Abdelhak Senna afp.com

Un mandat d'arrêt a été lancé contre le fils du président équato-guinéen Obiang, après son refus de se présenter mercredi à la convocation des juges d'instruction chargés de l'enquête sur les biens mal acquis, a-t-on appris ce vendredi de source judiciaire, confirmant une information du Monde.

Les juges, qui soupçonnent Teodorin Nguema Obiang Mangue de blanchiment de détournement de fonds publics étrangers, l'avaient convoqué en vue d'une mise en examen pour la deuxième fois, mais il ne s'est pas présenté, invoquant, selon son avocat, son immunité en tant que vice-président de la Guinée-Equatoriale.