Ce plan sera-t-il le dernier ?

— 

Experts et syndicalistes évoquent des erreurs de stratégie.
Experts et syndicalistes évoquent des erreurs de stratégie. — V. WARTNER / 20 MINUTES

En moins d'un an, PSA a présenté deux plans de restructuration. Faut-il craindre de nouvelles annonces ? « Oui, si la conjoncture se dégrade encore ou si la direction décide de délocaliser davantage », répond Stephan Guinchard, du cabinet Simon Kucher & Partners. Pour Bertrand Rakoto, analyste chez R.L. Polk, « il y aura certainement d'autres annonces, car PSA ne s'est jamais réellement restructuré et qu'il doit désormais le faire, et dans un temps très réduit ».

« C'est la catastrophe »
Pour l'analyste, « il est toujours difficile de légitimer la fermeture d'un site employant 3 000 personnes, mais PSA ne pouvait plus conserver cette usine difficile ». Stephan Guinchard est plus mesuré : « Ça n'allait pas trop mal et soudain, c'est la catastrophe. Certes, PSA a des problèmes de trésorerie, mais cette situation justifie-t-elle un discours aussi alarmiste et la fermeture d'une usine ? » Experts et syndicalistes mettent surtout en cause des erreurs de stratégie, comme le résume Christian Lafaye (FO) : « Le marché européen était très porteur, puis il s'est effondré… Entraînant avec lui PSA, car ses dirigeants avaient mis 80 % de leurs œufs dans le même panier ! Nous sommes devant l'étalage d'un magistral gâchis, les dirigeants nous ont conduits dans le mur. »Céline boff