Pourquoi vous dormirez une seconde de plus ce week-end

SCIENCES La Terre tourne moins vite, il faut tricher sur l'heure pour ne pas être en décalage...

Julien Ménielle

— 

Cinquante scientifiques du monde entier se réunissent jeudi et vendredi à huis clos dans un cadre champêtre au nord-ouest de Londres sous l'égide de la prestigieuse Royal Society pour débattre d'une nouvelle définition du temps, qui reléguerait l'heure GMT aux oubliettes.
Cinquante scientifiques du monde entier se réunissent jeudi et vendredi à huis clos dans un cadre champêtre au nord-ouest de Londres sous l'égide de la prestigieuse Royal Society pour débattre d'une nouvelle définition du temps, qui reléguerait l'heure GMT aux oubliettes. — Joel Saget afp.com

C’est toujours ça de gagné. Ce week-end, vous pourrez dormir une seconde de plus. Dans la nuit de samedi à dimanche, en effet, une seconde supplémentaire sera injectée dans nos horloges officielles, pour rattraper la Terre, qui n’est plus toute jeune et ne tourne plus aussi vite qu’avant.

Le tour de passe-passe aura lieu à minuit, heure universelle (c'est-à-dire celle du méridien de Greenwich, GMT). En France métropolitaine, après 1 heure 59 minutes et 59 secondes, il sera 1 heure 59 minutes et 60 secondes avant 2h du matin.

La Terre tourne moins vite

«Les modèles montrent qu’il y a 300 ou 400 millions d’années, le jour ne durait pas 24 heures comme aujourd’hui, mais seulement 22 heures. La Terre tournait plus vite», a indiqué au Parisien Daniel Gambis, directeur de l’IERS (International Earth Rotation Service, service international de rotation de la Terre.

L’idée de cette «seconde intercalaire» date de 1967. Depuis 1972, 25 de ces secondes ont été ajoutées, le 31 décembre ou le 30 juin. Aucun bug majeur n’a été signalé, mais une réunion internationale se tiendra en 2015 pour discuter du bienfondé de poursuivre cette manieuvre.