Un automobiliste en correctionnelle pour «mise en danger d'autrui» après avoir été flashé 94 fois

B.D. avec AFP

— 

Un automobiliste doit comparaître ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Versailles pour «mise en danger d'autrui».

L'homme, un chef d'entreprise originaire de Rouen, a été flashé à 94 reprises, mais ne comparaît que pour les excès de vitesse commis dans les Yvelines, soit 61 infractions sur les 94 constatées. La justice lui reproche notamment neuf excès de vitesse, où il roulait à plus de 180 km/h sur des portions d'autoroutes limitées à 70 km/h, notamment sous le tunnel de l'A86. Il est également poursuivi pour 38 délits de grands excès de vitesse et 14 excès de vitesse contraventionnels.

L'automobiliste conteste être l'auteur de ces infractions, le véhicule flashé étant au nom de sa société et pouvant être, selon lui, utilisé par ses collaborateurs, a indiqué à l'AFP une source judiciaire. «Il conteste, mais il habite Rouen et va chercher son fils dans l'Essonne les week-ends. Or, il est flashé au même endroit dans les Yvelines tous les vendredis et les dimanches soirs et son téléphone borne tout le long du trajet», a ajouté cette source.