Deux militaires tués en Guyane

— 

Le bilan est lourd. Deux militaires du 9e régiment d'infanterie de marine (RiMa) ont été tués mercredi lors d'une mission de lutte contre l'orpaillage sur un site clandestin à Dorlin en Guyane française. Par ailleurs, deux gendarmes ont été blessés par balles, l'un à l'abdomen, l'autre aux bras et aux jambes. Ils ont dû être opérés, mais leurs jours ne sont pas en danger, a déclaré jeudi le commandant Hugues Delapierre.
Cette opération menée au sud-ouest de Cayenne « faisait suite aux tirs essuyés par un hélicoptère pendant une opération de lutte contre l'orpaillage illégal », a indiqué l'Elysée. Chercheurs d'or illégaux et criminalité violente sont deux maux persistants en Guyane. Selon les autorités françaises, en trois ans, le nombre d'actions lancées chaque année par les militaires contre les chantiers d'orpaillage illégal a pratiquement doublé, passant de 2 322 en 2009 à 4 127 en 2011. « La lutte contre l'orpaillage doit continuer. Ceux qui ont tué et blessé doivent être poursuivis en justice », a indiqué Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur.W. M. (avec Reuters)