Paris: Les Anges de la Téléréalité créent une émeute rue Marboeuf

FAITS-DIVERS Des fans se sont pressés à la rencontre de leurs idoles venues signer des autographes dans un bar...

Cécile Deschamps
— 
La présence des Anges de la Téléréalité a créé une mini émeute dans la rue Marboeuf, à Paris.
La présence des Anges de la Téléréalité a créé une mini émeute dans la rue Marboeuf, à Paris. — BENAROCH/SIPA

Ambiance rue Marboeuf, à Paris, ce mercredi après-midi où les Anges de la Téléréalité ont créé une véritable émeute. Les«stars» étaient invitées à l’«Ice Baar» pour rencontrer leurs fans. Ayem, ex-Ange, ainsi que Thomas et Benoît, les «mauvaiiises» langues de l’émission étaient présents entre autres pour le plus grand bonheur de leurs admirateurs qui ont même pu voir certaines de leur idoles pousser la chansonnette.

Les pompiers sur le pont

La séance de dédicace qui a duré trois heures environ a rameuté plus de  1.500 personnes selon les autorités, 6.000 d’après les organisateurs.  Une concentration de centaines de mineurs, pour la plupart des filles  venues pour l’occasion aborder leurs people préférés. Le rassemblement a  perturbé la circulation dans toute la rue Marbœuf, lesvoitures étant  coincées par la foule. Une quinzaine de véhicules médicaux étaient sur  place, le tout entouré par la police de secteur du 8e arrondissement un  peu surpassée par l’affluence. La chaleur, et la masse de personnes  présentes a eu raison des groupies. 

Douze personnes ont été prises en charge par les pompiers de Paris à  la de malaises. «Nous nous sommes déplacés cinq fois de suite pour des  malaises légers, raconte le lieutenant Boisgard des pompiers de  Paris. Au bout du sixième appel, nous avons décidé d’installer un poste  médical avancé à 50m de l’évènement. Nous avons géré douze malaises,  dont une personne qui a dû aller aux urgences pour un contrôle plus  poussé, mais rien de grave. Le but n’était pas d’emboucher les urgences,  nous avons préféré rester sur place, un dispositif à l’image de celui  d’un concert.» 

Quatre interpellations et une bagarre

Concernant la police de secteur, il y a eu quatre  interpellations. Trois personnes ont été interpellées pour vol de  portable, et une personne arrêtée pour violence à l’égard d’un agent de  police. Selon une jeune fille présente dans l’attroupement pendant  l’après-midi, deux personnes se seraient également battues en plein  milieu de la foule, ce qui aurait alerté les autorités. Une heure après  le départ des Anges, une vingtaine de pompiers sont toujours présents  « au cas où », puis finissent par remballer.

Malheureusement pour leurs fans, les Anges sont donc restés moins longtemps que prévu. Arrivés en début d'après-midi, ils sont repartis en bus privé vers 17h au grand malheur des retardataires, déçues. «Je suis dégoûtée! déclare une fan. Je voulais trop les voir, et ils sont partis plus tôt! En plus y’avait Thomas et Benoît, je voulais trop leur parler.»