Enfants disparus d'Eysines: Tout savoir sur l'affaire

M.P.
— 
Andy, à gauche et Eyrane-David, à droite, les deux cousins qui ont disparu samedi à Eysines, près de Bordeaux.
Andy, à gauche et Eyrane-David, à droite, les deux cousins qui ont disparu samedi à Eysines, près de Bordeaux. — HO / AFP

Que s’est-il passé?
Samedi en fin de journée, Andy, 8 ans, et son cousin Eyrane-David, 7 ans, disparaissent du jardin d’une maison d’Eysines, non loin de Bordeaux, en Gironde. Les deux enfants étaient venus avec leurs parents fêter un anniversaire. Le premier habite à Bruges, une ville proche d’Eysines et le second à Lorient, dans le Morbihan. Ils ont d’abord joué au football dans le jardin. Leurs parents ont ensuite retrouvé le portail du jardin ouvert. Ils ont été vus pour la dernière fois autour de 17 heures, les parents et leurs proches ont débuté leurs recherches dans le quartier vers 19 heures et la police a été prévenue une heure plus tard.

A quoi ressemble Eysines?
C’est une ville de 20.000 habitants, pavillonnaire et plutôt tranquille, à moins de 10 km de Bordeaux. Avec un bois à 1,5 km et une fête foraine, tout le week-end.

Où en sont les recherches?
Pour l’instant, il y a eu peu d’avancées. Des centaines de voisins ont été interrogés, les piscines aux alentours ont été vérifiées et les forces de l’ordre ont focalisé leurs recherches sur un bois à 1,5 km de la maison. Les trois chiens pisteurs ont pu y trouver la trace des enfants, séparément, mais les ont apparemment perdues. Un hélicoptère a également quadrillé le périmètre. Suspendues dimanche soir à 22 heures, les recherches ont repris tôt ce lundi matin.

Quelles sont les pistes des enquêteurs?
«Nous ne privilégions aucune piste particulière, même si le fait que les heures tournent n'est pas de nature à nous rassurer. Vingt-quatre heures, ça commence à être inquiétant», a expliqué le procureur Jean-Paul Faivre. Le parquet a ouvert une enquête pour «disparition inquiétante» et une centaine de policiers est sur l’affaire. D’après leurs proches, ils étaient polis et n'avaient pas de raison de vouloir fuguer. Les enquêteurs fondent leurs espoirs sur l’étude de bandes de vidéo-surveillance d’une pharmacie proche de ce bois. Ils pourront déjà vérifier si les enfants étaient seuls ou accompagnés.

Pourquoi aucune alerte enlèvement n’a été envoyée par les autorités?
Ce dispositif ne peut être déclenché que dans des cas très particuliers et notamment lorsqu’il y a la certitude que l’enfant a été vu en compagnie d’un adulte. Or, dans ce cas précis, personne n’ a vu les enfants, accompagnés, ou non.  C’est le père d’Eyrane-David qui a lancé un appel à témoins face aux caméras de télévisions. «Le nécessaire n’a pas été fait, donc je lance un appel à témoins», a-t-il dit dimanche soir. Toute personne disposant de renseignements peut contacter la police au 05 57 85 72 30 et, la nuit, au 05 57 85 77 77.