Après le suicide d'un homme dimanche, une trentenaire tente à son tour de se jeter de la Tour Eiffel

FAIT DIVERS Un homme est mort dimanche soir en se jetant dans le vide. Ce lundi matin, une jeune femme a tenté de faire de même, mais a été sauvée par les pompiers du Grimp (Groupe de recherche et d’intervention en milieu périlleux)...

E.O. et B.D.

— 

 La Tour Eiffel, le  27 mai 2012.
 La Tour Eiffel, le  27 mai 2012. — R. YAGHOBZADEH / SIPA

Un homme est mort dimanche soir après s’être jeté dans le vide depuis la Tour Eiffel qu’il avait préalablement escaladée, révèle Le Parisien sur son site.

La police a fait évacuer les touristes et a installé un périmètre de sécurité autour du monument après avoir aperçu le grimpeur, vers 22h40, alors qu’il se trouvait entre le deuxième et le troisième étage. Des pompiers du Groupement de recherche et d'intervention en milieu périlleux (Grimp), spécialisé dans les opérations en hauteur ou en milieux confinés ont a leur tour escaladé la Tour Eiffel pour essayer de raisonner l’homme.

Repéré par des caméras en train d'escalader la Tour

De nationalité britannique, ce dernier a longtemps parlé avec un médecin des pompiers entre le 2e (à 115 mètres du sol) et le 3e étage (310 mètres). Il a menacé à plusieurs reprises de se suicider. Il s’est jeté dans le vide aux alentours de 23h30, selon la préfecture de police, et s’est tué en heurtant le deuxième étage de la Tour Eiffel. On ignore les raisons de son geste.

Le désespéré, qui portait un sac à dos, avait été repéré par des caméras un peu plus tôt en train d'escalader la dame de fer, qui culmine à 324 mètres, et un dispositif de sécurité avait été mis en place autour du monument. Ce type de suicide «survient assez fréquemment mais il est rare que quelqu'un réussisse à escalader aussi haut», a précisé une source proche de l'enquête à l'AFP.

La direction de la Tour Eiffel n'a pas souhaité communiquer sur le nombre des suicides. «C'est toujours trop», a-t-elle dit à l'AFP en se refusant également à toute précision sur les dispositifs de sécurité (caméras, grillages ...) mis en en place pour tenter de prévenir les suicides.

Une seconde tentative ce lundi matin

Ce lundi matin, une femme a tenté de se suicider à son tour vers 8h30. Agée d’une trentaine d’années, l’inconnue est parvenue à grimper à plusieurs mètres de hauteur, malgré l’intervention rapide de la police, rapporte le site du quotidien. La jeune femme a été récupérée par les pompiers du Grimp (Groupe de recherche et d’intervention en milieu périlleux), groupe des sapeurs-pompiers de Paris spécialisé pour ce genre d’opération, sur l'un des piliers de la Tour Eiffel.

Pour éviter qu'elle n'entraîne un sapeur-pompier dans sa chute, la jeune femme a été hélitreuillée par un hélicoptère au lieu d'être ramenée à l'intérieur de la tour. Elle a ainsi été redescendue au sol, puis a été prise en charge par les secours, et transportée à l’hôpital européen Georges-Pompidou dans le XVe arrondissement.