Hosni Moubarak: Quelle différence entre mort clinique, mort cérébrale et coma?

SANTÉ 'ancien président égyptien Hosni Moubarak serait «entre la vie et la mort»...

Julien Ménielle
— 
Une salle de réanimation dans un hôpital.
Une salle de réanimation dans un hôpital. — CHAM/SIPA

Hosni Moubarak «en état de mort cérébrale», le Raïs «en état de mort clinique», l’ancien président égyptien «en coma dépassé»... Les formules pour qualifier l’état de santé plus que préoccupant de Moubarak sont différentes et contradictoires. Que désignent-elles en réalité?

>> Le point sur la santé d'Hosni Moubarak est par ici

La mort cérébrale

Elle se caractérise par l’arrêt de toute activité cérébrale, mais pas forcément cardiaque dans le cas où le patient est placé sous respirateur artificiel. Le seul moyen de s’assurer de la mort cérébrale est de pratiquer un électroencéphalogramme, qui s’avère alors plat. Les médecins considèrent en France que cet état est irréversible et, après deux électroencéphalogrammes plats de 30 minutes pratiqués à plusieurs heures d’intervalles, ils peuvent débrancher le respirateur artificiel.

Le coma

C’est l’altération ou la disparition de l’état de conscience. Les comas se classent en quatre stades. Dans le stade 1, le patient ne communique pas verbalement mais réagit de manière adaptée à la douleur. Au stade 2, il n’y a plus aucune communication et les réactions à la douleur sont inappropriées. Au stade 3, il n’y a plus aucune réaction et les premiers troubles respiratoires apparaissent. Au stade 4, le coma est dit dépassé et l’électrocardiogramme est ralenti, voire plat quand il bascule dans l’état de mort cérébrale.

La mort clinique

Aussi appelée mort apparente, elle est caractérisée par l’arrêt des fonctions vitales, c'est-à-dire un arrêt cardiaque et respiratoire. A la différence de la mort cérébrale, elle est constatée sans examens médicaux mais en auscultant le corps pour vérifier notamment l’absence de pouls, de mouvements respiratoires. A ce stade, le patient peut dans certains cas encore être réanimé.