Jean-Louis Borloo crée son groupe

— 
Jean-Louis Borloo a décidé de prendre ses distances avec l'UMP.
Jean-Louis Borloo a décidé de prendre ses distances avec l'UMP. — WITT / SIPA

Il était jusqu'alors apparenté UMP. Mais le député Jean-Louis Borloo a décidé de prendre ses distances. Hier, il a annoncé qu'il créait son propre groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. Un groupe centriste baptisé « l'Union des démocrates et indépendants » (UDI). L'ancien ministre de l'Ecologie revendique déjà 17 membres (il faut un minimum de 15 députés pour former un groupe) : des indépendants, des radicaux et des centristes. Jean-Louis Borloo, président du Parti radical, a été élu président de ce nouveau groupe, tandis que le Nouveau Centre (NC) François Sauvadet en a été élu vice-président.

Morin lâché par les siens
Parmi les autres élus NC : l'ancien ministre de la Ville Maurice Leroy, le député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde, ainsi que François Rochebloine et André Santini. « On met ainsi un terme aux divisions en réunissant des centristes et des radicaux », s'est félicité Jean-Louis Borloo. Mais la famille centriste reste loin d'être unie. La participation des députés NC à l'UDI correspond à un lâchage du président du Nouveau Centre, Hervé Morin, en conflit ouvert avec François Sauvadet et Jean-Christophe Lagarde, qui ne l'ont pas soutenu dans sa candidature à la présidentielle. De son côté, le vice-président du Parti radical, Jean Leonetti, a appelé les radicaux à « rester à l'UMP ». « Je pense que les valeurs humanistes doivent exister à l'intérieur de l'UMP », a-t-il déclaré pour expliquer sa position contraire à celle du numéro un du parti.Alexandre Sulzer