Peu de risques de coupures d'électricité cet été

Avec Reuters

— 

Les risques de coupures d'électricité seront peu élevés cet été même en cas de canicule, en raison d'une demande plus faible qu'en 2011 et d'une augmentation de la production, a indiqué le Réseau de transport d'électricité (RTE) dans un rapport prévisionnel publié ce lundi.

La France consomme moins d'électricité en été qu'en hiver, mais les vagues de chaleur entraînent une hausse de la consommation provoquée par l'utilisation des systèmes de climatisation et de ventilation. Lorsque la température augmente d'un degré, la demande en électricité s'accroît de 500 mégawatts (MW), soit l'équivalent de la consommation d'une agglomération comme Nantes -500.000 habitants-, souligne l'opérateur des 100.00 km de lignes à haute tension françaises.

«Le solde des échanges de notre pays devrait rester exportateur»

Cet été, RTE prévoit, à conditions normales de température, une consommation en baisse de 1,6% par rapport à 2011. «Même en cas d'épisodes de canicule (7°C au dessus des normales sur plusieurs jours), le solde des échanges de notre pays devrait rester exportateur», a indiqué RTE, filiale d'EDF, dans son rapport.

La production électrique devrait elle connaître une hausse de 3.330 MW par rapport à l'été dernier, en raison notamment d'une augmentation des capacités de l'éolien, du solaire, et de la disponibilité de l'hydraulique.