Relaxe de l'ex-avocat Karim Achoui jugé pour violences conjugales

JUSTICE L'ex-avocat comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris...

Jérôme Comin avec AFP

— 

L'ancien avocat Karim Achoui, en août 2010 à Paris.
L'ancien avocat Karim Achoui, en août 2010 à Paris. — HADJ/SIPA

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé, lundi, l'ancien avocat Karim Achoui que son ex-compagne avait accusé de «violences» conjugales et «menaces de mort» en mars 2011, avant de changer d'avis et de retirer sa plainte.

L'ancien avocat de figures du grand banditisme, tels que les frères Hornec ou Antonio Ferrara, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour «violences volontaires» et «menaces avec arme» sur sa compagne. Karim Achoui aurait menacée de mort Naëlle, 28 ans, avec une arme à plusieurs reprises. «Tu vas crever», lui aurait-il dit en enfonçant sa tête dans un oreiller. Des disputes répétées qui auraient dégénéré le 16 mars 2011 dans un restaurant parisien et qui ont entraîné dix jours d'ITT à sa petite amie.

Radié définitivement du barreau

Ce procès, débuté en avril 2011, a déjà été renvoyé deux fois pour des raisons de procédures, puis une nouvelle fois en septembre de la même année pour un supplément d'information car sa concubine avait décidé de retirer sa plainte. Dans une lettre, la jeune femme a demandé à la justice de «blanchir» Achoui et de lui «rendre son honneur», afin que tous deux «retrouvent le chemin perdu de [leurs] vies». Radié définitivement du barreau le 4 mai dernier après une condamnation dans une affaire de faux, l'ex-avocat a cette fois évité une nouvelle sanction pénale.