EuroMillions: Que faire si vous gagnez 132 millions d'euros?

LOTERIE Tous les bons conseils de «20 Minutes» pour ne pas gaspiller votre butin...

Corentin Chauvel

— 

Des grilles d'EuroMillions, le 14 septembre 2011.
Des grilles d'EuroMillions, le 14 septembre 2011. — K.TRIBOUILLARD / AFP

Voilà dix tirages que la cagnotte de l’EuroMillions n’a pas été remportée. Ce sont donc près de 132 millions d’euros qui sont promis au vainqueur ce mardi soir s’il devine la bonne combinaison de cinq numéros et deux étoiles. 20 Minutes vous donne ainsi quelques conseils à suivre si vous êtes l’heureux gagnant et devenez, en un instant, multimillionnaire.

Faire des placements d’attente
Bien entendu, le premier conseil est de déposer son (gros) chèque à la banque. Forcément, au début, on ne sait pas trop quoi faire, alors la Française des Jeux, qui fournit un «kit» spécial gagnant aux néo-millionnaires (ouvrages de conseils, ateliers, conférences, etc.), invite à placer son argent sur un placement d’attente, sans risque et producteur d’intérêt.

Profiter, mais ne pas tout dépenser
Gagner plein d’argent soudainement n’interdit pas non plus de le dépenser rapidement. Mais que l’on parte en voyage, couvre ses proches de cadeaux ou mange tous les jours chez Alain Ducasse, il convient de se faire plaisir en rapport avec le montant de son gain, et également de prendre son temps (plusieurs mois voire années) lorsque l’on change son mode de vie, souligne la Française des Jeux. Il serait tout de même dommage que la folie des grandeurs ne dure qu’un temps. Quoiqu’avec 132 millions d’euros, on peut toujours voir venir.

Cacher ou dévoiler son gain, au choix
Quand on gagne une très grosse somme d’argent, le danger vient autant des autres que de soi-même. Si la Française des Jeux conseille d’exprimer pleinement ses émotions et de dévoiler à ses proches l’heureux événement, Marc Valleur, psychiatre et chef du service de soin aux toxicomanes de l’hôpital Marmottan à Paris, estime quant à lui que «la meilleure chose à faire est encore de cacher ce gain». «Il faudra forcément couper certaines relations qui ne pourraient être qu'intéressées», avait-il expliqué à 20 Minutes. Là encore, il y a deux poids deux mesures, il convient de trouver un équilibre et savoir en qui on peut avoir confiance.

Privilégier des conseillers neutres
Une fois que l’on est prêt à investir pour l’avenir et qu’on a passé en revue la liste des grands projets (maison, piscine, bateau, hélicoptère, etc.) que l’on va concrétiser, l’oncle Nicolas ou le cousin Julien seront là avec leurs bons tuyaux qui marchent à tous les coups. Si la famille, c’est sacré, consulter des conseillers «neutres» en matière de fiscalité ou de patrimoine, par exemple, permet de garder la tête froide. «La moindre erreur de la part (de vos proches) pourrait altérer irrémédiablement vos relations avec eux», prévient la Française de Jeux.

Vérifier les lois en vigueur avant de faire des dons
On a tous un ami à qui on a promis un million d’euros si on en gagne 132. Mais si les services fiscaux n’ont rien contre les petits cadeaux ou dons familiaux ou amicaux, les gros en revanche sont étroitement surveillés et il ne serait pas très malin de le négliger. S’adresser directement à l’administration pour connaître toutes les formes de transmission, et les droits ou abattements qui vont avec, reste la meilleure solution. Il serait dommage de perdre une partie de son butin en pénalités et autres rattrapages.

Organiser ses dons
Que ce soit à ses proches ou à des associations, donner ne fait pas de mal. Mieux, c’est même recommandé lorsque l’on gagne plusieurs millions d’euros. «Donner permet de se sentir mieux, utile. Cela revêt une véritable fonction psychologique», explique Marc Valleur. Cependant, on ne pourra pas donner autant et tout à tout le monde. Il faut alors s’organiser, faire preuve de bon sens et de responsabilité. La distance sera de mise face aux jaloux, envieux et autres solliciteurs un peu trop insistants.