Un animateur mis en examen pour agressions sexuelles dans une école maternelle

© 2012 AFP

— 

Le repas à la française reste une institution en France et le "passer à table" une pratique à transmettre aux jeunes générations car elle permet d'acquérir de bonnes habitudes alimentaires, selon un sondage Ipsos pour la Fondation Nestlé France publié jeudi.
Le repas à la française reste une institution en France et le "passer à table" une pratique à transmettre aux jeunes générations car elle permet d'acquérir de bonnes habitudes alimentaires, selon un sondage Ipsos pour la Fondation Nestlé France publié jeudi. — Romain Perrocheau afp.com

Un jeune animateur d'une école maternelle de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, a été mis en examen pour des agressions sexuelles commises sur cinq élèves de l'établissement, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Les faits dénoncés par les victimes se sont produits à la garderie de l'école maternelle des Tilleuls dans cette commune au sud-est de Paris. «On a cinq victimes identifiées», toutes nées en 2008, a expliqué la source. Le jeune homme, un employé communal de 20 ans, a été mis en examen dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 16 mai par le parquet de Créteil pour agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans par personne abusant de l'autorité conférée par ses fonctions, a précisé cette source.

Il a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins, interdiction de se trouver dans le Val-de-Marne et d'exercer une profession en lien avec des enfants. Contacté par l'AFP, le rectorat de Créteil a indiqué que deux réunions avaient été organisées pour les parents d'élèves par la mairie de Saint-Maur-les-Fossés, dont l'une s'est tenue mardi. Lors de la seconde, prévue mardi prochain, l'éducation nationale mettra à disposition des parents qui le souhaitent médecins et psychologues scolaires, a ajouté l'autorité éducative.