Le commissaire Neyret est libre

— 

Michel Neyret est notamment soupçonné de  trafic de stupéfiants.
Michel Neyret est notamment soupçonné de trafic de stupéfiants. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Sa détention aura duré presque huit mois. Michel Neyret, ancien numéro 2 de la police judiciaire de Lyon, a quitté mercredi la prison parisienne de la Santé. Les juges ont cette fois-ci accepté la demande de remise en liberté présentée par ces avocats – il s'agissait de la troisième. Mis en examen pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants, l'ancien patron de l'antigang lyonnais est notamment soupçonné d'avoir fourni des renseignements à des proches du milieu et de s'être enrichi personnellement – ce qu'il nie. Michel Neyret reconnaît, en revanche, avoir utilisé de la drogue pour rémunérer des indicateurs. Il admet aussi avoir eu un « péché d'amitié » avec certaines personnes.
Si l'ex-commissaire a retrouvé la liberté, le dossier est loin d'être clos. Mardi, la cour d'appel de Paris a entièrement validé l'enquête, rejetant ainsi les demandes de nullité de procédure formulées par ses avocats. Si l'instruction est toujours en cours, un procès devrait donc se tenir. Michel Neyret encourt jusqu'à dix ans de détention.