Une retraitée achève au couteau son mari qui tentait de se suicider

© 2012 AFP

— 

Un bébé a été retrouvé mort dans le congélateur d'un appartement à Moirans, en Isère, par le compagnon d'une femme âgée de 28 ans qui a été placée en garde à vue, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Grenoble.
Un bébé a été retrouvé mort dans le congélateur d'un appartement à Moirans, en Isère, par le compagnon d'une femme âgée de 28 ans qui a été placée en garde à vue, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Grenoble. — Frank Perry AFP

Une retraitée de Fieux, dans le Lot-et-Garonne, a appelé ce mardi les gendarmes en expliquant qu'elle avait «donné des coups de couteau» à son mari «pour mettre fin à ses souffrances» car il avait ingéré du poison pour se suicider, ont indiqué les gendarmes et le parquet. Lundi soir, âgé d'environ 65 ans, aurait ingurgité un poison pour mettre fin à ses jours, apparemment un taupicide. Il aurait été atteint d'une maladie, selon la gendarmerie, qui n'a pas précisé sa nature.

Tordu de douleurs dans la nuit, l'homme aurait alors demandé à son épouse âgée de 63 ans, «de l'achever à coups de couteaux parce qu'il souffrait trop à cause du poison», selon les gendarmes. L'épouse a été placée en garde à vue, puis immédiatement admise dans un hôpital psychiatrique, pour une observation qui s'est achevée en fin de journée. Suite à cette hospitalisation, les gendarmes n'avaient pas encore pu l'interroger en détail sur son geste, ce mardi en fin d'après-midi, ont-ils précisé à l'AFP.

Selon le parquet, la victime et son épouse étaient suivies par un médecin psychiatre. Le couple de retraités agricoles a trois enfants, selon une source proche de l'enquête. Une autopsie du corps qui pourrait aider à confirmer ou infirmer les affirmations de l'épouse sera pratiquée mercredi à l'Institut médico-légal de Bordeaux, a indiqué le parquet.