Hollande franchit le sommet

Vincent Colas (avec Reuters)

— 

François Hollande et Hamid Karzai, le président afghan, lundi à Chicago.
François Hollande et Hamid Karzai, le président afghan, lundi à Chicago. — O. DOULIERY / POOL / REUTERS

L'Otan transférera aux forces afghanes la responsabilité des opérations de combat à la mi-2013, ont convenu lundi les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance, réunis à Chicago. La France, elle, retirera l'ensemble de ses troupes combattantes d'ici à la fin de l'année, comme l'a rappelé François Hollande avant le sommet.

« Ce que nous entendons par guerre d'Afghanistan est fini »
« En 2013 demeureront uniquement des formateurs pour les forces de police et pour les cadres de l'armée afghane et ça se fera dans le cadre de l'opération elle-même de l'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan. Sur ces principes-là nous avons pu trouver un accord commun », a expliqué le président français. Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, s'est dit certain que les pays de l'Alliance sauraient « maintenir la solidarité au sein de notre coalition » malgré la décision de la France. « Il n'y aura pas de ruée vers la sortie », selon lui. Le projet de l'Otan est de transférer aux forces afghanes la pleine responsabilité de la sécurité au milieu de l'année prochaine et de retirer la plupart de ses 130 000 soldats d'ici à la fin 2014, a-t-il précisé.
« Ce que nous entendons par guerre d'Afghanistan est fini, mais notre attachement à notre amitié et notre partenariat avec l'Afghanistan continue », a assuré Barack Obama à l'issue d'une rencontre en marge du sommet avec Hamid Karzai, le président afghan.