Harcèlement sexuel: Une plainte sur dix concernait un élu

M.Gr.

— 

Voilà qui fait désordre. Quelques jours après l'abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel, une association des victimes de harcèlement sexuel annonce qu'un dossier de harcèlement sur dix impliquerait en effet  un élu, qu'il soit l'auteur des faits ou qu'il les ait couverts.

Sur les 250 dossiers traités par l'association des victimes de harcèlement sexuel en 2011, une quinzaine vise en effet directement des élus. Interrogée ce lundi sur Europe 1, la porte-parole de l'association européenne des violences faites aux femmes au travail (AVFT), Marilyne Baldeck, explique en effet ce chiffre par «une histoire de pouvoir», ajoutant que  «le harcèlement sexuel ce n'est pas une histoire de pulsion mais de pouvoir. Ce qui permet le passage à l'acte c'est surtout le sentiment d'impunité.»