Jeûner pour maigrir, une fausse bonne idée?

ALIMENTATION Perdre du poids en jeûnant serait illusoire. Tout dépendrait en fait de l'alimentation...

Mathieu Gruel

— 

Se priver de nourriture de serait pas le meilleur des régimes pour perdre du poids
Se priver de nourriture de serait pas le meilleur des régimes pour perdre du poids — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Et si le meilleur moyen de maigrir, c’était de ne pas manger? Alors qu’une étude, publiée ce jeudi par l’Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserme), montre que les Français sont très «branchés» régimes, il importe de s’interroger sur la méthode à suivre. Weight Watchers, Dukan, Cohen…  Elles ne manquent pas, mais leurs effets sont souvent critiqués.

Différentes formules

Parmi ces techniques, le jeûne semble pourtant faire de plus en plus d’adeptes. Des semaines «rando diet» fleurissent même un peu partout, proposant aux intéressés différentes formules. Certaines, plutôt extrêmes, n’autorisent qu’à boire de l’eau. D’autres, moins contraignantes, autorisent la prise de jus de légumes ou de bouillons. Une façon d’aller vers les personnes à qui le jeûne peut faire peur, «car le fait de ne pas manger peut en inquiéter certains. Il y a la peur d’être mal», explique Valérie Vidal, bio nutritionniste.

La durée aussi peut varier. Si le jeûne est entrepris sur une courte période (une journée) par une personne en bonne santé, aucune préparation particulière ne serait nécessaire avant de se lancer. Mais s’il est envisagé sur une longue période (plusieurs jours), il faudrait s’y préparer spécifiquement, en faisant également attention au moment de reprendre son alimentation.

«Jeûner ne permet pas de maigrir»

Jeûner pour maigrir serait en fait illusoire. «Effectivement, si on arrête de manger, on va perdre du poids, c’est logique. Mais si l’alimentation n’est pas équilibrée au moment de reprendre, ça ne sert à rien. Il faut donc envisager le jeûne dans une démarche de santé, en cas d’hypertension, ou pour éliminer les toxines. Mais pas dans une optique de perte de poids», analyse Valérie Vidal. Pire, jeûner pourrait même s’avérer dangereux, pour des personnes présentant des troubles du rythme cardiaque.

Du côté du service de diététique de l’hôpital de la Pitié Salpétrière, à Paris, on est catégorique: «jeûner ne permet pas de maigrir. Je ne pense pas que cela soit positif, car l’organisme a besoin d’énergie pour fonctionner», détaille en effet Nadine Baclet. Et puis, attention au «phénomène de rebond» qu’il pourrait causer. «Quand on prive son organisme, il stocke», prévient la diététicienne. Ce qui entraîne immanquablement l’effet «yo-yo» de reprise de poids après en avoir perdu.

La réponse se cacherait donc ailleurs. Il faut «une gestion de repas équilibrés, associée à une activité physique régulière», explique Nadine Baclet. La seule recette à suivre pour perdre du poids.

>> La rédaction de 20 Minutes, ne reculant devant aucun sacrifice, a quand même testé le jeûne pendant 24 heures. On vous raconte tout ça vendredi.