Seine-Saint-Denis: Ouverture du procès du «violeur des stades» ce mercredi

JUSTICE L'homme de 40 ans est accusé de viols et attouchements sur mineurs...

O.G. avec C.C.

— 

Un procès douloureux s'ouvre ce mercredi devant la cour d'assises de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Un homme de 40 ans sera jugé jusqu'au 18 mai pour des viols et attouchements sexuels sur mineurs entre 2008 et 2009 à Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) pour la plupart.

Mais l'homme, surnommé le «violeur des stades», est un récidiviste et il a déjà été jugé et condamné en 2006 à quinze ans de prison. C'est lors de son procès en appel, en 2008, que le prévenu a réussi à s'évader de l'hôpital dans lequel il avait été conduit après un malaise.

Confondu par son ADN

Selon le témoignage des victimes, des garçons de 9 à 14 ans, il se faisait passer pour un entraîneur de football et les menaçait avec un couteau avant de les violer. Interpellé en mars 2009, après onze mois de cavale, l'agresseur a été confondu par son ADN, retrouvé sur les victimes, qui, de plus, l'ont reconnu.

L'homme a toujours nié les faits, clamant «qu'il était victime d'un complot formenté par la Direction de la surveillance du territoire (DST) qui, connaissant ses fréquentations islamistes, voulait en faire un dénonciateur», indique Le Parisien ce mercredi.