Quick de Belleville: Des souris grignotent l'image de la marque

SANTÉ près la publication sur Internet d'une photo montrant des souris dans l'un de ses restaurants, Quick fait le dos rond...

Mathieu Gruel

— 

Dans le restaurant Quick de Paris Nord, en mars 2011
Dans le restaurant Quick de Paris Nord, en mars 2011 — MEIGNEUX/SIPA

«Chez nous, c'est l'égout». Le slogan de Quick en prend pour son grade sur Internet. Depuis la publication, lundi soir, d'une photo de plusieurs souris prise dans le restaurant Quick de Belleville à Paris, les internautes ont la dent dure envers l’enseigne de fastfood.

Une indigestion de souris qui s'exprime jusque sur la page Facebook de Quick, où la chaîne de restaurant fait profil bas et ressort à l’envi le communiqué officiel, à chaque nouvelle publication faisant référence aux souris bellevilloises.

Problème réel et récurrent

On peut ainsi y lire que «France Quick regrette la présence inopinée de rongeurs dans son restaurant Quick de Belleville (20e arrondissement).» Le communiqué précise également que «ce restaurant dispose d'un contrat permanent de dératisation et fait donc l'objet de passages réguliers de professionnels».

Le restaurant insiste également sur le fait qu'«un passage supplémentaire a été immédiatement demandé par la direction». Ce qui a été fait le mardi 1er mai, précise le groupe, en indiquant qu'aucune souris n'avait été alors trouvée.

La visite précédente dans ce restaurant datait du 27 février, précise par ailleurs le groupe Quick sur sa page Facebook. Celui-ci y indique que «le problème de la présence des rongeurs est réel et récurrent dans les grandes villes et tient à préciser qu’une société de dératisation passe tous les deux mois dans ce restaurant pour y appliquer les procédures d’extermination.»

Vidéos sur Internet

Un problème récurrent, comme le prouvent d'ailleurs plusieurs vidéos postées sur le Net. L'une, tournée dans le même restaurant, (voir ci-dessous) remontrait à février. Mais «nous pensons qu'il s'agit en fait d'une même histoire et que la photo est extraite de cette vidéo», a déclaré le groupe mercredi. Quelques différences apparaissent toutefois entre la vidéo, où le placard est fermé. Sur le cliché, celui-ci est ouvert et un balai est également présent. L’autre, montre la présence de rongeurs dans le restaurant Quick des Champs-Elysées.

Contacté par 20 minutes, Quick explique d’ailleurs dans un communiqué que «ce type de nuisance n'est pas une prérogative des établissements de restauration rapide, mais un véritable problème pour l'ensemble des établissements commerçants des grandes villes de France». Une défense appuyée par la préfecture de Paris, qui a lancé une campagne de dératisation, du 16 avril au 15 juin pour lutter contre ces rongeurs, amateurs des cuisines et chantiers de la capitale.

Reste que Quick se serait bien passé de cette publicité. En 2011, la marque avait déjà dû faire face à une affaire, bien plus dramatique. Un adolescent était mort, peu après un repas dans un fast-food sous franchise de l'enseigne, à Avignon.