Un avis de recherche en Espagne après la disparition du petit Mathis

FAITS DIVERS Les enquêteurs pensent que le garçon de huit ans disparu en septembre a pu être placé dans «une institution religieuse»...

Vincent Vantighem

— 

Un avis de recherche a été lancé, lundi 30 avril en Espagne, pour retrouver la trace du petit Mathis, huit ans, disparu depuis septembre 2011. «Son père, Sylvain Jouanneau, auteur de son enlèvement, a été interpellé courant décembre 2011 dans la région d’Avignon, indique l’avis publié sur le site de l’Ambassade de France en Espagne. Après avoir fait croire à son fils au décès accidentel de sa mère, l’enfant a pu être confié par son père à une tierce personne de bonne foi, à une institution religieuse, privée ou à une communauté de vie de type sectaire sur le territoire espagnol.»

La mère lance un appel au secours

Divorcée depuis plus de six ans, la mère du garçonnet blond aux yeux bleus avait alerté l’Elysée et publié une lettre ouverte début avril. «Cela fait six mois que mon fils a été enlevé par son père, pouvait-on y lire. Ce dernier, mis en examen et écroué refuse toujours de dire où est mon enfant.» Dans son courrier, Nathalie Barré réclamait également «que des moyens supplémentaires soient mis à la disposition du Parquet de Caen» en charge de cette affaire. A l’occasion de cette sortie médiatique, la maman du petit Mathis avait même été reçue par un conseiller de Nicolas Sarkozy.

Une enquête de l’OCRVP

Un mois plus tard, elle semble avoir été entendue. L’Office central chargé de la Répression des Violences aux personnes (OCRVP) aurait donc découvert des éléments susceptibles de croire à la présence du petit garçon de l’autre côté des Pyrénées. Contactée ce mardi par 20 Minutes, l’ambassade de France en Espagne s’est refusée à tout commentaire.

D’après l’avis de recherche du ministère de l’Intérieur, Mathis est un garçon de type caucasien, âgé de huit ans, mesurant un mètre trente, de corpulence mince. Il a des cheveux chatain-courts, des yeux vert-bleu. Au moment de l’enlèvement, il était vêtu d’un short blanc, d’un tee-shirt rouge et de sandalettes. Toute information pouvant aider à retrouver Mathis est à communiquer à l’adresse suivante : jouanneau@interieur.gouv.fr