Béziers: Des «gamins» tirent sur une école au pistolet à gaz sans faire de victime

Claire Béziau

— 

Le Midi Libre évoque ce vendredi matin l’inquiétude des parents d’élèves à la suite de l’acte «intolérable» dont a fait l’objet jeudi matin l’école maternelle et primaire Jean-Jaurès, dans le quartier de l’Iranget, à Béziers.

Des «gamins» ont tiré des billes d’acier sur deux véhicules et dans les vitres de l’établissement, alors que les élèves étaient en cours. L’arme, un pistolet à gaz, a été retrouvée en début d’après-midi dans un buisson, à proximité de l’école et d’un terrain de sport.

La sécurité de tous est assurée

Les enseignants ont fait part de leur préoccupation en affichant un message sur la porte de l’établissement après les faits: «On tire des coups de feu sur vos enfants, sur nos voitures et sur l’école. Nous exigeons notre droit de retrait tant qu’on tire sur vos enfants.»

Le procureur de la République de Béziers a toutefois relativisé les réactions, refusant toute assimilation des auteurs de cet acte à des Mohamed Merah en culottes courtes. «Ce n’est pas un fou qui a pris pour cible des enfants avec un fusil et qui a fait un carton. La sécurité de tous est assurée. Il n’en demeure pas moins que c’est un acte intolérable qui, fort heureusement, n’a fait que des dégâts matériels.»

Ce vendredi matin, tous les enseignants avaient regagné leurs postes.