Rennes vidée de ses bus après une agression

GREVE Les conducteurs ont exercé leur droit de retrait...

A Rennes, Camille Allain
— 
Les bus ont paralysé la place de la République avant de rentrer au dépôt, le 24 avril 2012, à Rennes.
Les bus ont paralysé la place de la République avant de rentrer au dépôt, le 24 avril 2012, à Rennes. — C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

La place de la République, maillon central du réseau de bus rennais, a été le théâtre d'un grand bazar vers 17h ce mardi. La plupart des chauffeurs du réseau Star ont en effet exercé leur droit de retrait suite à l'agression dans la journée d'un chauffeur. A cette heure de grande affluence, les habitants étaient nombreux sur les quais de République, et tous s'interrogeaient sur les raisons de cette inhabituelle pagaille. «Je ne vais pas pouvoir venir te voir aujourd'hui papy, car les bus ne veulent plus rouler», expliquait une jeune femme au téléphone.

Le 11 avril déjà, la CFDT avait demandé des mesures à la direction de Kéolis, exploitant du réseau, après avoir relevé «18 agressions depuis le début de l'année». La direction avait alors annoncé le redéploiement des agents de médiation et de prévention. La CFDT avait elle réclamé «la mise en place d'une police dédiée aux transports.»

Vous êtes à Rennes? Livrez-nous votre témoignage dans les commentaires et envoyez-nous vos photos à reporter-mobile@20minutes.fr