Qui sont les évangéliques français?

RELIGION Zoom sur ces églises méconnues actuellement sous le feu de l'actualité...

Julien Ménielle

— 

Messe évangelique à Chaumont, en Haute-Marne, en août 2010.
Messe évangelique à Chaumont, en Haute-Marne, en août 2010. — ZEPPELIN/SIPA

Un faits-divers tragique a braqué les projecteurs sur l’église évangélique. Après le drame, la communauté religieuse réclame des lieux de culte décents. Mais qui sont les évangéliques de France? 20 Minutes fait le point.

L’église évangélique, qu’est-ce que c’est?

L’église évangélique est rattachée au protestantisme. Sa particularité repose sur l’importance de la Bible, base de la foi tant en théorie qu’en pratique et sur le caractère personnel de la foi. «On ne naît pas évangélique, on le devient par choix personnel et engagement individuel», explique le réseau fraternel évangélique français (FEF).

Les évangéliques sont-ils nombreux en France?

Sur les 600.000 protestants pratiquants réguliers en France, 460.000 se réclament du protestantisme évangélique, selon le Conseil national des évangéliques de France (Cnef). Un chiffre qui a été multiplié par neuf en 60 ans. Ils sont regroupés en différentes communautés, ou églises évangéliques.

Qui sont les évangéliques français?

Les églises évangéliques de France sont «souvent issues de l'immigration», selon la Fédération protestante de France (FPF). Même son de cloche du côté de la Cnef, qui précise qu’elles sont «particulièrement nombreuses en banlieue parisienne». Les membres de l’église touchée par le drame de Stains étaient issus d’une communauté haïtienne.

Quelle est la différence entre «évangélique» et «évangéliste»?

Outre les protestants du même nom, le terme «évangélique» qualifie les évangiles. Le terme «évangéliste» désigne quant à lui les auteurs des quatre Évangiles, mais aussi «une personne exerçant un ministère de prédication principalement orienté vers les non-croyants», précise le FEF.