Plancher effondré dans un lieu de culte évangélique: Un enfant tué

FAIT DIVERS L'accident a eu lieu dimanche vers 14h30 dans un pavillon servant de lieu de culte évangélique à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis)...

© 2012 AFP

— 

Un enfant de six ans a été tué dimanche dans l'effondrement du plancher d'un pavillon servant de lieu de culte évangélique à Pierrefitte-sur-Seine, a annoncé à l'AFP la préfecture de Seine-Saint-Denis.
Un enfant de six ans a été tué dimanche dans l'effondrement du plancher d'un pavillon servant de lieu de culte évangélique à Pierrefitte-sur-Seine, a annoncé à l'AFP la préfecture de Seine-Saint-Denis. — Kenzo Tribouillard afp.com

Un enfant de six ans est mort dimanche quand un plancher s'est effondré dans un local de Stains (Seine-Saint-Denis), utilisé comme lieu de culte, où entre 100 et 150 personnes s'étaient réunies en famille en ce dimanche de Pâques.

Pronostic vital engagé pour deux autres personnes

Ce bilan reste provisoire, ont précisé police et pompiers. Le pronostic vital est engagé pour deux autres personnes, un enfant de deux ans, transporté à l'hôpital Necker à Paris, et une femme de 42 ans, a précisé le préfet Christian Lambert qui a évoqué une « urgence relative pour 32 autres personnes» blessées dans leur chute survenue vers 14H30, à la limite de Pierrefitte et de Stains.

«Les personnes sont tombées avec le plancher.»

Ce local est fréquenté par la communauté haïtienne, ont précisé les voisins et le préfet qui s'est immédiatement rendu sur place.

«Il y avait une célébration avec entre 100 et 150 personnes au premier étage. Une partie du premier étage s'est effondrée sous le poids», a raconté le préfet Lambert. «Les personnes sont tombées avec le plancher.»

Le bilan aurait pu être encore plus lourd:  Il n'y avait personne en dessous», a relevé le haut fonctionnaire qui a prévenu que ses services allaient examiner «de près le problème de sécurité de cette sall ». L'enquête est pour l'heure menée par le commissariat local.

150 sapeurs-pompiers venus de 27 casernes mobilisés

Peu avant 16H30, la situation était «stabilisée», a ajouté Christian Lambert. Ont été mobilisés quelque 150 sapeurs-pompiers venus de 27 casernes, 48 véhicules et un hélicoptère pour évacuer les blessés les plus graves vers les hôpitaux.

Selon des voisins, cette communauté religieuse fréquente depuis «plus d'un an» ce local récent, situé dans un petit secteur pavillonnaire coincé entre une zone industrielle et des voies ferrées. Nombreux sont les fidèles à s'y presser, selon les voisins.