Un mentor revendiqué de Mohamed Merah parle de son parcours supposé dans un communiqué

N. Bg.

— 

Un mentor revendiqué de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban, parle de celui qu’il appelle «Yusef le Français» dans un texte de trois pages, révèle ce jeudi le Figaro.

Merah, alias Yusef, y est décrit comme un bon musulman ayant fait son devoir. Selon le texte, il aurait même été préparé à commettre un attentat suicide sur le sol français lors de son séjour chez les talibans dans les zones tribales, rencontrés à la suite d’un voyage à Islamabad (Pakistan). L’auteur du texte, Abu Qaqaa al-Andalusi, décrit par ailleurs le Toulousain comme quelqu’un qui savait «se servir de Linux et [qui] travaillait sur Mac. Il savait utiliser les logiciels de montage vidéo et aimait faire de la photo.»

Doutes sur la crédibilité du texte

Dans son article, le Figaro explique que le contenu du texte coïncide avec ce qu’on sait du parcours de Mohamed Merah, et notamment son séjour au Pakistan, où il s’est rendu en août 2011. Mais le quotidien invite tout de même à douter de la crédibilité du document, émanant d’un groupe dont les activités sont concentrées au Kazakhstan et en Afghanistan, qui n’a jamais commis d’attentat en Occident et qui ne fait parler de lui que depuis deux ans.

Le Figaro appuie aussi ces doutes sur le fait qu’aucune photo ni aucune vidéo n’accompagnent le communiqué, alors que celui-ci précise que les moudjahidin sont toujours en possession de l’appareil photo de Mohamed Merah.