Les Français se voient joyeux, selon un sondage

AFP

— 

Une grande majorité de Français (84%) se décrivent comme des personnes d'un tempérament tout à fait ou plutôt joyeux, selon un sondage publié mardi et réalisé par l'institut Ipsos pour la Foire de Paris
Une grande majorité de Français (84%) se décrivent comme des personnes d'un tempérament tout à fait ou plutôt joyeux, selon un sondage publié mardi et réalisé par l'institut Ipsos pour la Foire de Paris — Joel Saget afp.com

Une grande majorité de Français (84%) se décrivent comme des personnes d'un tempérament tout à fait ou plutôt joyeux, selon un sondage publié ce mardi et réalisé par l'institut Ipsos pour la Foire de Paris. Environ 20% des personnes interrogées se disent «tout à fait» joyeuses, et 64% «plutôt» joyeuses. Seuls 16% des Français estiment ne «pas du tout», ou «plutôt pas», disposer d'un tempérament joyeux.

«Les Français se révèlent plus positifs qu'il n'y paraît» estiment les enquêteurs. Lors d'une conférence de presse, le psychiatre Michel Lejoyeux a souligné le "paradoxe" des Français qui sont d'un «optimisme individuel» mais présentent «un vécu collectif où tout fout le camp». La gastronomie et la musique sont les deux principales sources de joie des Français. Savourer un bon repas apporte beaucoup ou un peu de joie pour 92% des Français, et écouter de la musique procure de la joie pour 87% des Français. La maison, le travail et l'école sont des lieux où une majorité de Français estiment être entourés de gens joyeux (82% à la maison, 69% au travail ou à l'école).

Plus de femmes que d'hommes avec un tempérament joyeux

Les femmes sont plus nombreuses (86%) que les hommes (81%) à se décrire d'un tempérament joyeux. Les jeunes sont aussi plus nombreux à se décrire joyeux (87% des 16-24 ans, contre 78% des 55-64 ans). 92% des Français éprouvent leurs plus grands moments de joie «plutôt» lorsqu'ils sont avec les autres, alors que seuls 8% éprouvent de la joie «plutôt» lorsqu'ils sont seuls.

Lorsqu'ils ressentent de la joie, 68% des Français ont envie de sourire, 59% ont envie de le partager avec les autres, et 55% ont envie de rire. A cet égard, les femmes sont plus démonstratives que les hommes, puisque 26% des femmes ont envie de danser quand elles sont joyeuses, contre seulement 9% des hommes.

Le passé plutôt que le futur

La joie vient surtout de la surprise, pour 66% des Français, de la nouveauté pour 17% et de la répétition d'activités déjà connues et appréciées (17%). La joie c'est aussi bien recevoir que donner, puisque 85% des personnes interrogées estiment qu'offrir un cadeau procure de la joie, quasi autant qu'en recevoir un (82%).

Le passé est perçu comme une plus grande source de joie que le futur. 92% des Français estiment que l'évocation des souvenirs de vacances procure de la joie. La rupture de la routine apporte aussi de la joie. La variété dans les activités du week-end procure de la joie pour 81% des Français. Engager la conversation avec des gens avec qui on n'a pas l'habitude de parler rend aussi joyeux, estiment 67% des Français.

Sondage réalisé en France et en ligne du 29 février au 7 mars auprès de 1.011 personnes âgées de 16 à 64 ans représentatives de la population française.