La machine à laver partagée avance tambour battant

INITIATIVE Quatre étudiants lillois ont lancé un site Web promis au succès...

à Lille, OLIVIER ABALLAIN

— 

Le site met en relation des propriétaires de machines à laver et des usagers lassés des laveries automatiques.
Le site met en relation des propriétaires de machines à laver et des usagers lassés des laveries automatiques. — M.LIBERT/20 MINUTES

Ils ont eu la bonne idée dont rêvent les étudiants en marketing. Yann, Jean-Philippe, Chloé et Mickaël sont étudiants à l'école de commerce Skema à Lille. En lançant en février le site www.lamachineduvoisin.fr, les quatre compères n'imaginaient pas former un réseau quadrillant la France de Quimper à Strasbourg et de Perpignan à Lille.

Une version 2.0 internationalisée en développement

Le site met en relation propriétaires de machines à laver et usagers lassés des Lavomatic: plus de 120 propriétaires se sont inscrits. L'idée est partie d'un constat: Lille ne compte que six laveries pros. Arrivé en septembre dans une location du Vieux-Lille, Yann Gegenheimer, l'un des créateurs, en a eu marre de crapahuter avec son linge sous le bras.

Quarante jours après son lancement, lamachineduvoisin.fr propose dix machines en ville. Les créneaux horaires et le tarif (entre 2 et 6 euros) sont fixés par le propriétaire, heureux de rentabiliser ainsi un appareil utilisé quelques heures par semaine. «A 3 euros, c'était un peu moins cher que ma laverie habituelle, ça m'a tenté», confie ainsi Ombeline, utilisatrice du système.

Le développement du site a pris deux mois. Le responsable technique, Jean-Philippe, étudiant en deuxième année, y passe encore «une à deux heures par jour en semaine». «Ils ont cru en leur projet», se satisfait Isabelle Normand, qui encadre à Skema le «défi innovation» à l'origine du projet. Une version 2.0, internationalisée, est en route notamment pour répondre à plusieurs demandes en Espagne

Collaboratif

Rentabiliser à plusieurs un appareil, c'est bon pour le portefeuille et la planète. Le succès de lamachineduvoisin.fr est d'ailleurs en marche sur les réseaux sociaux.