Affaire Mohamed Merah: Longuet et Guéant refusent l'audition des chefs du renseignement

© 2012 AFP

— 

L'ex-patron de la DCRI Bernard Squarcini avait pourtant soutenu que l'enquête menée alors par ses services avait conclu qu'il "n'y a(vait) rien. Pas d'activisme idéologique, pas de fréquentation de la mosquée".
L'ex-patron de la DCRI Bernard Squarcini avait pourtant soutenu que l'enquête menée alors par ses services avait conclu qu'il "n'y a(vait) rien. Pas d'activisme idéologique, pas de fréquentation de la mosquée". — Martin Bureau afp.com

Gérard Longuet et Claude Guéant «ont décidé de ne pas donner de suite favorable» à l'audition des chefs des services du renseignement organisées par la majorité PS du Sénat après les tueries de Mohamed Merah, selon un communiqué des ministères de la Défense et de l'Intérieur. La commission sénatoriale pour le contrôle de l'application des lois souhaitait entendre le 3 avril Erard Corbin de Mangoux, directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), et le lendemain Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur (DCRI).