Affaire Mohamed Merah: La voiture retrouvée à 70km de Toulouse n'a pas de lien avec l'affaire

ENQUÊTE bdelkader Merah a pour sa part confirmé qu'un troisième homme était présent lors du vol du scooter...

C.C. avec AFP

— 

Photo montrant Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012.
Photo montrant Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012. — SIPA

La voiture dans laquelle se trouveraient un casque et des pièces de carénage d'un scooter semblable à celui utilisé par Mohamed Merah et retrouvée dans un village de l'Aude n'a finalement aucun lien avec l'affaire, a indiqué une source policière à 20 Minutes ce jeudi. Par ailleurs, Abdelkader Merah a confirmé lors de son audition qu'il y avait bien un troisième homme avec son frère et lui lors du vol du scooter, rapporte Le Parisien.

La voiture, une Clio immatriculée en Haute-Garonne (le département de Toulouse où vivait Mohamed Merah), appartiendrait à un homme domicilié à la même adresse que le tueur, a indiqué cette source, confirmant des informations mises en ligne sur le site du Midi Libre. Elle a été repérée à Saint-Papoul, à 70 km au sud-est de Toulouse, où des habitants se sont étonnés de la voir stationner plusieurs jours sans bouger.

La piste du troisième homme confirmée

A l'intérieur se trouveraient un casque et des éléments de carrosserie d'un Yamaha T Max, le type de puissant scooter employé par Mohamed Merah pour assassiner trois enfants et un enseignant juifs et trois parachutistes entre le 11 et le 19 mars.

Par ailleurs, la piste du troisième homme tend à se confirmer. Selon les informations du Parisien, Abdelkader Merah aurait indiqué aux enquêteurs de la police judiciaire de Bordeaux (Gironde) et de la sous-direction antiterroriste (SDAT) que le jour du vol du scooter T-Max qui a servi lors des trois tueries, le 6 mars dernier, «il se trouvait en compagnie de son cadet mais aussi d’un autre homme».

«Il n’a pas voulu préciser le nom de cet homme» ni donner «d’éléments supplémentaires pour permettre de le localiser ou de l’identifier. Cette personne est très activement recherchée», indique une source judiciaire interrogée par le quotidien.

>> En raison de nombreuses contributions ne respectant pas la charte de modération, nous avons fermé cet article aux commentaires. Notre billet de blog vous explique pourquoi. Vous pouvez nous faire part de vos témoignages via reporter-mobile@20minutes.fr